La plus belle saison de Marc-Étienne Hubert

L'entraîneur des Patriotes de l'UQTR, Marc-Étienne Hubert... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

L'entraîneur des Patriotes de l'UQTR, Marc-Étienne Hubert

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

«C'est la plus belle...»

Marc-Étienne Hubert offre cette réponse quand on lui demande de comparer la saison régulière qu'il vient de connaître avec les Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières à ses autres années derrière le banc d'une équipe de hockey.

La réponse de l'entraîneur chicoutimien est facile à comprendre. Les Patriotes ont terminé, en fin de semaine, une saison régulière agrémentée de plusieurs records. Ils ont amélioré les marques d'équipe pour le nombre de victoires (24) et de points au classement (49), ainsi que pour les gains à l'étranger (12) et la plus longue série de succès sur la route (11 victoires de suite).

Avec une fiche de 24 victoires, trois revers et une défaite en prolongation, les Patriotes ont amassé le plus grand nombre de points dans l'ensemble du hockey universitaire canadien. À ce chapitre, ils ont eu le meilleur sur l'Université du Nouveau-Brunswick par un point.

«C'est la plus belle saison régulière, assure Marc-Étienne Hubert. C'est la plus belle pour l'ensemble de l'oeuvre et non seulement pour les résultats. C'est la plus belle saison pour les résultats, la récolte de nos efforts et la qualité des individus dans le vestiaire. Je ne dénigre pas ceux qui faisaient partie de l'équipe auparavant et qui ne sont plus là, au contraire. Nous avons fini quatrièmes l'an passé et ce fut une très bonne saison. Mais cette année, nous sommes une coche au-dessus.»

Selon Marc-Étienne Hubert, il était impossible d'anticiper une aussi bonne saison régulière pour les Patriotes en raison d'un grand nombre de recrues au sein de l'équipe. Les gardiens Sébastien Auger et Charles-Étienne Martin, les défenseurs Charles-David Beaudoin et Alexandre Leclerc, ainsi que les attaquants Pierre-Maxime Poudrier, Mathieu Lemay, Olivier Caouette et Philippe Lefebvre ont tous fait leurs débuts dans les rangs universitaires au cours des derniers mois.

Pour l'entraîneur, la clé des succès se trouve beaucoup dans la préparation de l'équipe et dans l'ambiance générale qui l'entoure. 

«La préparation y est pour beaucoup, avance-t-il. La structure que nous avons mise en place pour l'entraînement sur la glace et hors glace nous donne des résultats. Quand je suis arrivé à l'UQTR (en juillet 2013), l'équipe avait un entraînement hors glace et trois pratiques par semaine. J'ai toujours cru à la préparation hors glace et tranquillement nous avons changé des choses. Cette année, nous avons quatre pratiques et quatre entraînements hors glace obligatoires par semaine. 

«Les gars sont dédiés. Ils sont affamés et ils veulent gagner. Nous avons une bonne équipe et de bons individus. Nous récoltons ce que nous avons semé. Nous récoltons le fruit de nos efforts. Notre modèle est le même que celui d'un athlète olympique qui va à l'université. À peu près tous nos joueurs veulent jouer chez les professionnels en Europe ou en Amérique du Nord plus tard. Ils mettent les efforts pour y arriver. Cette volonté de jouer chez les professionnels n'existait pas auparavant.»

Parmi tous les joueurs des Patriotes, un ancien des Saguenéens a dominé la colonne des pointeurs du hockey universitaire canadien. Guillaume Asselin a terminé le calendrier avec 27 buts et 20 passes. Son total de buts est le plus élevé dans le circuit depuis les 28 filets de Francis Verreault avec les Redmen de McGill en 2010-2011.

Les séries

Pour Marc-Étienne Hubert et les Patriotes de l'UQTR, l'ultime objectif de la saison demeure la conquête du championnat canadien universitaire, en mars, à Halifax.

La marche vers Halifax débutera demain, face à l'Université Laurentian, avec l'ouverture des séries éliminatoires. À première vue, l'équipe de Sudbury (une fiche de 7-15-6 en saison régulière) ne semble pas avoir les outils pour inquiéter les Patriotes, mais l'ancien entraîneur des Saguenéens a assez d'expérience pour s'en méfier quand même. Surtout dans une courte série au meilleur de trois parties...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer