Plekanec: un réveil qui tombe à point

Tomas Plekanec... (Photo La Presse, André Pichette)

Agrandir

Tomas Plekanec

Photo La Presse, André Pichette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Tomas Plekanec ne veut pas parler de chance ou de malchance, mais à tout le moins, il est prêt à admettre ceci : ces jours-ci, ça plane pour lui. Enfin.

C'est probablement la seule explication possible aux récents succès de Plekanec, un joueur qui était en panne sèche il n'y a pas si longtemps, mais qui, ces temps-ci en tout cas, joue comme un homme de 5 millions de dollars, son salaire pour la présente saison.

Après un passage à vide bien douloureux et bien médiatisé (une fiche d'aucun but en 21 matchs entre le 7 novembre et le 26 décembre 2015), voici que Plekanec connaît ses meilleurs moments de la saison, et à un très bon moment en plus. Le vétéran a huit points à ses quatre derniers matchs, et revient d'une soirée de trois points, mardi soir au Centre Bell, contre le Lightning de Tampa Bay.

« Je ne sais pas s'il s'agit de mes meilleurs moments de la saison, a-t-il dit mardi soir. Mais je commence à marquer des buts, à convertir des chances que je ratais juste avant cette bonne période. J'avais des occasions de marquer, ce n'était pas le problème, mais je ne marquais pas. J'ai réussi [mardi soir] des buts qui n'allaient pas dans le filet juste avant ça. Quand les rondelles finissent par aller dans le filet, ça aide au chapitre de la confiance. »

En tout, Plekanec aura été presque deux mois sans but entre le 7 novembre et le 28 décembre. Il y avait tout de même ajouté 12 aides, mais cette sécheresse a « pesé lourd », selon ses propres mots. Il a connu un autre passage à vide par la suite, comme le reste de l'équipe, avec une mauvaise série d'aucun point en six rencontres à compter de la mi-janvier, avant de retrouver ses repères il y a quatre matchs.

Ce réveil de Plekanec coïncide avec le réveil d'un peu tout le monde chez le Canadien, une équipe qui, demain soir à Buffalo, sera à la recherche d'une quatrième victoire de suite. Un exploit que le Canadien n'a pas réussi depuis la fin du mois de novembre.

« Je ne suis pas un grand partisan de la théorie de la malchance, a ajouté l'attaquant. Mais on se met à jouer de manière différente quand on réussit à disputer une bonne première période, quand on obtient un gros but dès le départ. Quand c'est le contraire, tu te retrouves dans un trou et ça fait boule de neige assez rapidement. »

Retour de Byron ?

Pendant que Plekanec va tenter de poursuivre sur cette lancée, demain soir contre les Sabres, Paul Byron va tout simplement tenter un retour au jeu, lui qui est absent depuis huit matchs en raison d'une blessure.

Byron n'a rien voulu confirmer, mais il sera de l'entraînement d'équipe, ce matin au centre de Brossard, et devrait être en mesure d'affronter les Sabres demain.

« Ça m'a déçu d'avoir à m'absenter, j'aurais bien aimé pouvoir disputer tous les matchs cette saison, a expliqué le petit attaquant. Mais en même temps, la blessure m'a permis de me reposer, et je vais me présenter en pleine forme, frais et dispos, la prochaine fois. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer