L'or pour Saint-Gelais et Hamelin

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais et son conjoint Charles... (Photo AP)

Agrandir

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais et son conjoint Charles Hamelin ont formé un couple en or, hier, à l'issue de l'épreuve du 1000m présentée dans le cadre de la 5e étape de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste en Allemagne.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais a mené d'un bout l'autre la finale du 1000m pour mettre la main sur la médaille d'or, hier, dans le cadre la Coupe du monde de Dresde, en Allemagne. Son conjoint, Charles Hamelin l'a imité en montant lui aussi sur la plus haute marche du podium au 1000m, tandis que son coéquipier Charle Cournoyer a remporté la médaille de bronze.

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais et son conjoint Charles... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais et son conjoint Charles Hamelin ont formé un couple en or, hier.

Photo tirée de Facebook

«C'est une course que je devais gagner! Je me sentais confortable en avant même si mes jambes n'étaient pas fraîches», a raconté la patineuse de Saint-Félicien à Sportcom. Ce faisant, elle a remporté sa deuxième médaille d'or de la saison et sa 9e médaille dans une épreuve individuelle de la Coupe du monde en 10 présences en grandes finales depuis l'automne.

Toutefois, sa journée a bien failli se terminer en quart de finale où elle a été victime d'une chute après s'être prise dans les lames de la Coréenne Jihyun Choi, mais Saint-Gelais a finalement été avancée en demi-finale par les juges. «J'ai été avancée pour aucune raison!», a-t-elle commenté, étonnée par leur décision. Un coup de chance qui a propulsé l'athlète de 26 ans vers la médaille d'or. «Je devais leur prouver que leur avancement valait le coup!»

La Baieriveraine Valérie Maltais a pour sa part remporté la finale B pour obtenir le 6e rang.

Au 1500m, Namasthée Harris-Gauthier a terminé au pied du podium après avoir pris le 4e rang de la finale féminine remportée par la Britannique Elise Christie devant les Coréennes Minjeong Choi et Kim Alang, respectivement deuxième et troisième. Sa coéquipière, la Félicinoise Kasandra Bradette a fini troisième de la finale B et a pris le 9e rang du classement final. Éliminée en demi-finale, la Bouchervilloise Audrey Phaneuf s'est quant à elle classée 16e. une bonne prestation pour Bradette qui bataille avec Phaneuf pour mériter la 3e place pour les épreuves individuelles féminines des Championnats du monde.

L'or et le bronze chez les hommes

Dans une finale serrée, Charles Hamelin a enlevé les grands honneurs du 1000m grâce à une avance de 0,066 seconde sur le Russe Semen Elistratov. Charle Cournoyer a de son côté accusé un retard de 0,112 seconde sur son coéquipier pour s'emparer du bronze.

«Je suis très content de ma course. J'avais beaucoup de vitesse. En demi-finale avec Charlo (Cournoyer) et Sasha (Fathoullin), c'était le fun à faire vu qu'on était trois Canadiens. Puis, en finale, on a été en avant une bonne partie de la course, mais Elistratov a réussi à faire de bons dépassements pour se retrouver en deuxième place», a raconté le médaillé d'or.

Hamelin a réussi à bloquer le Russe Semen Elistratov lorsque celui-ci tentait un dépassement avec un demi-tour à faire, pour mériter sa cinquième médaille en cinq Coupes du monde cette saison, toutes en or. En quarts de finale, Elistratov avait démontré sa vitesse en établissant un nouveau record du monde avec un temps de 1: 22,607.

Charle Cournoyer, qui a mené la course pendant les quatre premiers tours, a vu Hamelin, puis Elistratov se faufiler devant lui. «En finale, Charle Cournoyer et moi avons été en avant pendant une bonne partie de la course. (Semen) Elistratov a réussi à faire des dépassements pour se retrouver en deuxième place. J'avais en tête ce que Derrick (Campell), mon entraîneur, m'avait rappelé, soit de faire attention à Elistratov qui aime faire des dépassements un peu inattendus par l'intérieur en fin de course. J'ai alors attendu le bon moment et je me suis mis devant lui, à l'intérieur, et j'ai réussi à aller chercher la médaille d'or, a-t-il relaté à Patinage de vitesse Canada.

Impliqué dans une chute alors qu'il restait à peine plus d'un tour à la finale masculine, François Hamelin a été pénalisé et a été relégué au cinquième échelon. Le patineur de Ferland-et-Boilleau, Samuel Girard, a terminé 2e de la finale B pour conclure au 8e échelon.

Au relais féminin, une excellente performance de Saint-Gelais, Maltais, Bradette et Jamie MacDonald a été assombrie par une pénalité qui a éliminé le relais canadien. Le quatuor avait devancé la Corée du Sud, meneur au classement général, la Hongrie et la Japon. Tout comme le Canada à mi-chemin du relais, la Corée du Sud a été pénalisée et éliminée pour une tentative de dépassement vers l'intérieur sur une Hongroise.

Au relais masculin, Charles et François Hamelin, Charle Cournoyer et Samuel Girard ont remporté leur vague de demi-finale pour se qualifier pour la grande finale dimanche.

Outre les relais, une deuxième course de 1500m de même que le 500m sont au programme dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer