Le Festival d'hiver de Roberval vise un record

Des membres du comité organisateur du Festival d'Hiver... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Des membres du comité organisateur du Festival d'Hiver ont présenté la programmation de la 27e édition qui devrait attirer un nombre record de participants.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La 27e édition du Festival d'hiver de Roberval devrait attirer un nombre record de coureurs au cours des deux week-ends de course. La légende Jacques Villeneuve sera de la partie même s'il lutte toujours contre le cancer.

Le comité organisateur vogue sur une belle notoriété depuis que les coureurs du circuit «Snowcross» ont désigné la piste de Roberval comme la plus belle du Québec. «Ça s'est parlé à travers le circuit et il y a de plus en plus de compétiteurs de l'extérieur de la région qui veulent venir essayer notre piste. On pense avoir un nombre d'inscriptions record pour le Snowcross du 5 et 6 mars», mentionne le responsable des compétitions, Junior Jean. C'est près de 600 chargements de neige qui sont nécessaires pour sculpter cette piste de 800 pieds de longueur.

Pour le premier week-end, ce sont les bolides de l'«Eastern Pro Tour» qui sont attendus. «Là aussi, on devrait avoir beaucoup de compétiteurs. Comme une course a été annulée, les quatre manches qui restent vont être importantes pour le championnat, ce qui devrait attirer beaucoup de coureurs à Roberval. Nous avons de beaux espoirs locaux avec notamment Marcel Savard. Les gens vont avoir droit à tout un spectacle», promet Jean.

Pour ajouter au spectaculaire, le vétéran de 62 ans, Jacques Villeneuve, devrait être présent à Roberval. Lui qui a annoncé un retour à la compétition, même s'il compose avec un cancer de l'intestin. Le Grand prix Desjardins se tiendra les 27 et 28 février. Les vainqueurs se partageront des bourses de 14 000$.

S'ajoutent au programme du 1er week-end, lors de l'ouverture le vendredi soir, les courses d'accélération de VTT et de 4x4. Le samedi après les courses, les gens sont invités au Méchoui CN.

La fin de semaine suivante, le comité revient avec la populaire «Dash-for-Cash» qui permet aux amateurs de se mesurer dans une compétition amicale tout en leur permettant de gagner de l'argent. Après les épreuves de «Snowcross» le samedi 5 mars, des compétitions d'accélération de motoneige sur neige auront lieu à compter de 19h.

Le président de cette édition, Steeve Germain, a confié que la température des dernières semaines avait donné des sueurs froides à l'organisation. «Tout s'est replacé. La neige et le froid des derniers jours nous ont aidés. On travaille très fort pour préparer le site. Et déjà je vois que nous allons avoir encore un site exceptionnel», a-t-il lancé tout en soulignant l'importance des nombreux commanditaires et des bénévoles à la réussite de cet événement.

Marcel Savard souhaite terminer sur le podium à... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 4.0

Agrandir

Marcel Savard souhaite terminer sur le podium à Roberval, lui qui connaît une saison parfaite jusqu'à maintenant sur le circuit régional CVM.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Marcel Savard vise le podium

Le coureur de Marcel Savard vise un podium au Grand prix Desjardins de Roberval. Il est gonflé à bloc par ses performances obtenues jusqu'à maintenant.

«En 2014, j'avais gagné à Roberval. L'an dernier, j'ai eu des pépins mécaniques pendant le week-end, ce qui m'a compliqué la tâche. J'ai tout de même décroché une 3e place. Cette année, j'ai confiance de bien performer. Surtout que de courir devant son monde, ça aide», a confié le pilote d'Alma.

Cette année sur le Circuit vitesse motorisé (CVM) Lac-Saint-Jean, Marcel Savard a remporté la victoire aux six courses auxquelles il a participé dans les classes IFS 440 et Formule 500. Il sait par contre que la commande sera plus difficile lors des prochaines courses qui s'inscrivent dans le circuit «Eastern pro tour» qui regroupe les meilleurs du Québec, de l'Ontario et de l'est des États-Unis. Rien pour le dégonfler. «Je compte sur une bonne machine. Cette année, j'ai un mulet en cas de problème mécanique. Surtout, je compte sur une équipe sensationnelle», souligne l'Almatois.

C'est à Valcourt du 12 au 14 février qu'il sera en mesure de jauger ses adversaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer