• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > «Wetsuit» obligatoire: déception à la Traversée du lac Saint-Jean 

«Wetsuit» obligatoire: déception à la Traversée du lac Saint-Jean

Jérémy Bonneau est consterné de la décision de... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Jérémy Bonneau est consterné de la décision de la FINA d'obliger le port d'une combinaison en néoprène selon la température de l'eau. Une règle qui va dénaturer le marathon du 32 km de la Traversée internationale du lac Saint-Jean à la nage.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La Traversée internationale du lac Saint-Jean à la nage trouve incompréhensible la décision de la Fédération internationale de natation (FINA) d'imposer le port d'une combinaison en néoprène selon la température de l'eau.

«La FINA ne nous a jamais consultés sur la question et nous n'avons pas été informés de la décision. Nous l'avons appris sur Facebook. Nous sommes probablement le plus prestigieux marathon de nage en eau libre dans le monde et on prend une décision qui va dénaturer notre événement», déplore le directeur général Jérémy Bonneau.

Lors d'une réunion tenue à Budapest le 30 janvier, la FINA a décidé que pour toutes les compétitions en eau libre qui se teindront à partir de septembre 2016, les nageurs devront porter une combinaison quand la température de l'eau se situera entre 16 et 18 Celsius, entre 18 et 20 C, elle sera optionnelle et sera interdite au-delà de 20 C.

Habituellement, au départ de la Traversée à Péribonka, l'eau oscille entre 16 et 18 C. «Ça veut dire que les nageurs n'auront pas le choix de mettre le ''wetsuit''. Ça n'a pas de sens pour les vrais nageurs en eau libre. Ils s'entraînent en conséquence de nager en costume de bain sur de longue distance en s'acclimatant à la température qu'elle soit chaude ou froide. C'est ça la natation en eau libre. Nous sommes encore un peu sous le choc, on va voir ce que nous allons faire», a déclaré le nouveau directeur général qui a déjà vaincu le Piekouagami.

Demander une dérogation

Jérémy Bonneau souhaite rencontrer Natation Canada pour connaître sa position concernant ce nouveau règlement. Aussi, une dérogation pourrait être demandée pour la Traversée et/ou tous les marathons en eau libre. «C'est une décision encore très récente. Nous allons analyser ce que nous pouvons faire. On a encore du temps, la Traversée de cette année va se faire en maillot, mais c'est en 2017 que le problème va se poser», mentionne Bonneau.

L'organisation de la Traversée ne peut pas se désaffilier de la FINA, car ils ont une entente jusqu'en 2017.

Dans l'éventualité que le règlement de l'utilisation des combinaisons s'applique à la Traversée, il faudra revoir le livre des records. Les temps pour franchir les 32 km seront plus rapides. L'utilisation d'une combinaison offre une meilleure glisse et aide à la flottaison, ce qui réduit l'utilisation des jambes. «De plus, comme on n'a pas à combattre le froid, on dépense moins d'énergie à se réchauffer ce qui permet d'aller plus vite. Est-ce qu'il faudra mettre un astérisque aux temps qui seront réalisés après 2016 pour indiquer que la Traversée a été faite avec un ''wetsuit''?», se questionne Jérémie Bonneau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer