Les Espoirs jouent avec le feu

Les Espoirs du Saguenay AA (en blanc) célèbrent... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Espoirs du Saguenay AA (en blanc) célèbrent leur premier but, oeuvre de Louis Ouellet (24) à gauche.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Auteur de deux buts en troisième, dont un sans aide, Philippe Goulet a pavé la voie à une victoire des Espoirs du Saguenay 4-2 aux dépens du Cyclone de Québec, vendredi, pour ajouter un deuxième gain en autant de matchs en classe AA. Mais encore une fois, les protégés d'Arnaud Dubé ont joué avec le feu en attendant la troisième pour lever leur jeu d'un cran.

En première, les Espoirs du Saguenay ont nivelé la marque par l'entremise de Louis Ouellet. En troisième, le Cyclone a repris l'avance 2-1, mais les Espoirs ont explosé avec trois buts sans réplique à toutes les deux minutes, oeuvres de Philippe Goulet (2), joueur du match, et de Félix Riverin.

À l'instar de leur premier match, le pilote de Saguenay leur a rappelé qu'à jouer avec le feu, ils risquent de se brûler. «Il faut vraiment trouver une façon de commencer les matchs comme on les termine. C'est un peu notre défi présentement. On a encore trouvé une façon de gagner. Il faut que je me réjouisse du résultat, mais à un moment donné, on n'arrivera pas à se rattraper et on sera tristes», a indiqué Arnaud Dubé. Aujourd'hui, ils devront l'emporter contre le Petit Drakkar de la Côte-Nord à 15h30 au Palais des sports pour accéder à la demi-finale, mais rien n'est joué. «C'est un regroupement des joueurs pee-wee CC de Sept-Îles et de Baie-Comeau. On les a affrontés une fois en match hors concours au début octobre et on l'avait emporté 2-1. Ça avait été excessivement serré. On s'attend à beaucoup d'opposition.»

Lac-Saint-Jean

Pour leur part, les Espoirs du Lac-Saint-Jean ont été sans pitié pour les Sélects du Nord qu'ils ont blanchis 4-0. Fabrice Fortin a donné l'exemple avec un tour du chapeau, en plus de récolter une passe sur le but de Jason Bilodeau-Gagnon. Le gardien William Blackburn a été crédité du jeu blanc. Les Jeannois croiseront le fer avec les Seigneurs des Mille-Îles à 16h45 au Palais des sports.

En classe CC, malgré le doublé de Mathiel Dufour, les Jeannois d'Alma se sont inclinés 4-2 face au Garaga de Saint-Georges. Les Aiglons d'Alma ont pour leur part baissé pavillon 3-2 face aux Gladiateurs de Québec Ouest. Les Bulldogs de Saint-Félicien se sont inclinés en fusillade 4-3 face à l'Armada de Montmorency. Pour leur part, les Rapides Lac-Saint-Jean-Nord ont blanchi le Cartier de Québec 2-0 grâce à un doublé de David Thibeault et au brio du gardien Julien Lavoie.

Après s'être forgé une avance de 2-0 en première, les Marquis de Jonquière ont dû recourir à la fusillade pour l'emporter 3-2 sur les Aigles de Saint-Jean-sur-Richelieu. Quant aux Orioles de Jonquière, ils ont eu besoin de la prolongation pour l'emporter 2-1 contre le Grayson AWR d'Asbestos.

En demi-finale du A, le National de La Baie a blanchi les Blue Jackets de Jonquière 3-0. Sébastien Pruneau a été crédité du jeu blanc. Dans l'autre rencontre, le Royal de Métabetchouan a eu besoin de la prolongation pour arracher une victoire de 2-1 au Wild de Jonquière. Victor Boily a marqué les deux buts du Royal. Dimanche, à 10h au Palais des sports, le Royal affrontera le National pour le titre tandis que les Blue Jackets se mesureront au Wild pour la médaille de bronze au Foyer des loisirs.

En demi-finale du B, les Cerbères d'Alma et le gardien Émile Dufour ont blanchi les Titans de La Baie 3-0. Trop peu trop tard pour la formation féminine des Rebelles de Chicoutimi qui, malgré deux buts sans réplique en troisième, a dû s'incliner 3-2 face aux Voltigeurs de Chicoutimi. La grande finale opposera donc les Cerbères aux Voltigeurs dimanche à 8h30 au Palais des sports tandis que le duel Titans/Rebelles pour le bronze est à la même heure au Foyer des loisirs.

En bref

Bon sang ne saurait mentir, dit l'adage. Au sein de l'équipe des Espoirs du Saguenay, le gardien Mareck Jean (30) est le fils de l'entraîneur des Saguenéens Yanick Jean, et Émile Rodrigue (15) est le fils de l'entraîneur des gardiens des Oilers d'Edmonton, Sylvain Rodrigue, et le cadet du cerbère des Élites de Jonquière, Olivier Rodrigue. Du côté du Cyclone, le #12, Charles-Antoine Beauregard, est le fils de l'ancien Sag, Dany Beauregard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer