Junior AA: grosse transaction des Aiglons

Grosse transaction dans la Ligue régionale de hockey junior AA, en fin de... (Photo 123rf)

Agrandir

Photo 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Grosse transaction dans la Ligue régionale de hockey junior AA, en fin de semaine. Un marché qui rend les Aiglons d'Alma encore plus confiants de faire un bon bout de chemin au cours du printemps 2016.

Les Aiglons ont cédé Thomas Bouchard, Charles Desgagné et Marc-Antoine Gaudreault aux Saguenéens de Chicoutimi en retour de Raphaël Tessier, un défenseur de 20 ans, et du premier choix au repêchage spécial des joueurs laissés sans protection qui aura lieu ce soir. L'entraîneur des Aiglons, Éric Gauthier, sait déjà qu'il sélectionnera Jean-Philippe Pellicelli, des Éperviers de Normandin, à cette occasion.

«Les équipes doivent avoir un maximum de quatre joueurs de 21 ans sur leur liste au 10 janvier et certaines en ont cinq, explique Éric Gauthier. Elles n'ont donc pas le choix de libérer un joueur. Il y avait des joueurs très intéressants, particulièrement du côté de Normandin et Jonquière.

«Jean-Philippe Pellicelli est le deuxième meilleur marqueur de la ligue, mais les Éperviers ont choisi de ne pas le protéger. Ils ont préféré garder des joueurs de 21 ans qui sont avec l'équipe depuis plus longtemps. Jean-Philippe sait qu'il va finir la saison avec nous et il est très content. Je suis extrêmement content de le voir arriver à Alma. Il va nous donner plus de punch à l'attaque. En plus, nous venons d'ajouter sur notre liste de protection Sébastien Dénommé, qui était avec les Jeannois du Collège d'Alma. Il a demandé sa libération pour jouer dans le junior AA et il l'a obtenue. Nous avons décidé de poser ces gestes parce que nous avons de gros objectifs.»

Altercation de samedi

Par ailleurs, le match de samedi entre les Aiglons et les Sabres de Roberval a fait jaser depuis dimanche parce que des policiers de la Sûreté du Québec ont été invités à se présenter au Centre Benoît-Lévesque pour assurer la paix en fin de partie. Dans l'esprit d'Éric Gauthier, il s'agit d'une tempête dans un verre d'eau.

«Je trouve déplorable de voir que des accrochages comme samedi sortent dans les médias, avance l'entraîneur des Aiglons. Il n'y avait vraiment pas grand-chose. Ça n'a pas dégénéré.»

Éric Gauthier souligne que le match s'est déroulé sans aucun incident particulier, jusqu'au moment où un joueur des Sabres a appliqué une sévère mise en échec à un rival, en troisième période. Le geste n'a pas été pénalisé par l'officiel, mais il a entraîné deux combats sur la patinoire. Tous les belligérants ont ensuite été retournés au vestiaire. Gauthier ajoute que deux des combattants ont échangé des mots en sortant de la patinoire et que le joueur responsable de la mise en échec, au lieu de se rendre au vestiaire, s'est dirigé vers son rival. L'altercation a attiré des spectateurs et, par instinct, Gauthier s'est rendu sur place pour calmer les ardeurs. Placé entre les deux camps, il a entendu des gros mots et vu de la bousculade, mais il assure qu'aucun coup n'a été porté.

Président du circuit régional, Marcel Maltais note pour sa part que le comité de discipline se penchera sur les événements au cours des prochains jours.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer