Traversée: axer davantage sur la nage en eau libre

Jérémy Bonneau et Ginette Fortin veulent développer davantage... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Jérémy Bonneau et Ginette Fortin veulent développer davantage la nage en eau libre pour la 62e édition de la Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Forts d'un surplus de 23 036$ pour l'édition 2015, les dirigeants de la Traversée internationale du lac Saint-Jean vont développer encore plus la nage en eau libre au cours de la prochaine année.

C'est la volonté exprimée par la présidente Ginette Fortin, qui a accepté un cinquième mandat. «C'est notre mission. C'est autour de la nage en eau libre que les autres activités doivent se greffer. Nous avons justement embauché un nouveau directeur général qui vient du milieu de la natation. C'est le mandat qu'on lui a donné», a-t-elle mentionné.

Arrivé en poste lundi, Jérémy Bonneau a déjà plusieurs idées en tête et les soumettra plus tard au comité organisateur.

La présidente a aussi des idées. Elle pense qu'un partenariat avec le marathon du Lac-à-Jim de Saint-Thomas-Dydime pourrait inciter à attirer des nageurs internationaux dans le contexte du retrait de la Traversée internationale du lac Memphrémagog. «C'est cette année que nous allons voir si le retrait de cette compétition à Magog aura un impact. C'est pour cette raison qu'il faut réfléchir à des solutions. J'aimerais bien voir ce que nous pourrions faire avec le Lac-à-Jim, mais est-ce qu'ils ont les ressources nécessaires pour tenir une épreuve de longue distance? Ça prend des bras pour organiser un événement comme la Traversée», prévient-elle, lors d'une entrevue avant la tenue de l'assemblée générale annuelle.

C'est justement le manque de bénévoles qui a poussé la Traversée internationale du lac Memphrémagog à cesser ses activités. «Ça nous a démontré que des bénévoles, c'est très important et précieux et qu'il faut en prendre soin. Sans bénévoles, la Traversée ne pourrait pas se tenir», mentionne Ginette Fortin.

En effet, l'organisation compte sur 325 bénévoles au cours des 10 jours d'activités.

10 km FINA

La présidente pense que la compétition du 10 km FINA va attirer beaucoup de nageurs cette année. «Comme c'est une année olympique et que notre course est trois semaines avant, nous pensons que ça va faire comme il y a quatre ans et attirer plus de 40 nageurs de haut calibre. Nous avions eu droit à deux courses enlevantes», a-t-elle mentionné.

Elle souhaite que plus de spectateurs assistent à cette compétition.

Finances

Pour l'édition 2015, la Traversée a enregistré un surplus de 23 036$ sur un budget de 813 800$. Ce surplus est dû à une hausse des commandites et à une diminution des dépenses. «En 2014, c'était l'année du 60e.

Donc, on avait un budget plus élevé pour les spectacles et pour d'autres activités. Nous sommes revenus aux proportions du budget de 2013. Il faut continuer à gérer de façon serrée. Il faut aussi noter le support primordial de nos commanditaires et l'excellent travail réalisé par l'implication du président d'honneur de la campagne de financement, monsieur Étienne Jacques de chez Rio Tinto Alcan, et du comité local de financement sous la responsabilité de monsieur Denis Taillon qui ont récolté 205 000$.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer