Réinventer le spectacle de lutte

Cédric Rougeau animera la soirée du spectacle familial... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Cédric Rougeau animera la soirée du spectacle familial Jacques Rougeau.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jacques Rougeau n'était plus fier d'être lutteur. Il a donc lancé le concept de «lutte non violente», et c'est ce qu'il proposera aux Saguenéens et Jeannois ce soir, à 19h30, au centre Georges-Vézina.

«J'étais tanné de voir que la lutte était de plus en plus violente, de plus en plus sexuelle. J'ai changé la formule. Pour être lutteur dans mon spectacle, il faut être acrobate, comédien, athlète, humoriste, etc. Tout le monde ne peut pas être lutteur», lance-t-il en entrevue téléphonique.

Le spectacle familial Jacques Rougeau affiche complet pour ce soir. Quelque 3800 personnes sont attendues.

«Notre spectacle se base sur la haute voltige, les acrobaties et l'humour. Il n'y a aucun coup de pied ou de poing. Il n'y a pas de termes disgracieux, pas de bière qui se vend.»

Jacques Rougeau, lutteur depuis 40 ans, va même jusqu'à parler de son spectacle comme d'un «mélange de Walt Disney et du Cirque du Soleil.» Son objectif, dit-il, est de rassembler les gens de 4 à 104 ans.

«Toutes les paroles sont écrites. C'est une chorégraphie sportive de A à Z. Je dis aux gens qui achètent des billets: ''Je vais prendre soin de vos enfants comme des miens.''»

Ses deux plus jeunes fils, Émile et Cédric, seront d'ailleurs de la partie. Cédric, 6'7, animera la soirée alors que son frère luttera.

«On fait ce spectacle chaque année depuis dix ans. On change complètement le spectacle chaque année, par contre. On pratique six mois, toutes les fins de semaine, puis on fait cinq représentations. Elles affichent toujours complet.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer