Bob Desjardins quitte les Marquis pour Cornwall

Bob Desjardins a été nommé entraîneur des River... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Bob Desjardins a été nommé entraîneur des River Kings de Cornwall.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

«Je veux coacher.»

Bob Desjardins explique par cette courte phrase sa décision de quitter les Marquis de Jonquière afin de diriger les River Kings de Cornwall jusqu'à la fin de la présente saison.

L'équipe ontarienne de la Ligue nord-américaine de hockey a annoncé la nomination de Bob Desjardins aux postes d'entraîneur et adjoint au gérant général, lundi matin, après de rapides négociations avec le principal intéressé. Les discussions ont trouvé leur conclusion dans la nuit de dimanche à lundi.

Depuis le début de la saison, Desjardins était l'adjoint de Claude Bouchard avec les Marquis. Il ne cache pas qu'il n'était pas très heureux de son sort et les River Kings n'ont eu aucune difficulté à le convaincre.

«Je veux coacher, indique Bob Desjardins. Je n'ai rien fait depuis le début de l'année. J'aurais aimé avoir un petit peu de tâches, mais je n'en avais aucune. Je n'avais plus de plaisir.

«J'aime coacher. Je ne veux pas être un poteau près du banc. Je n'ai jamais demandé de mener la barque, Claude le faisait et c'est ce qui était prévu, mais un adjoint aime avoir quelques responsabilités. Je n'en avais pas.

«J'ai eu une opportunité de diriger les Prédateurs de Laval, il y a un mois, mais je l'ai déclinée parce que j'étais content d'avoir la chance de travailler chez nous, dans ma ville. J'aurai 50 ans l'année prochaine et je veux juste coacher. Je ne veux pas juste ouvrir la porte.»

Les derniers événements permettent à Bob Desjardins d'effectuer un retour avec les River Kings. Il a été l'entraîneur de cette équipe de la mi-janvier 2015 à la fin de mai. Elle jouera son prochain match vendredi, à Trois-Rivières.

«J'ai aimé mon expérience à Cornwall l'an passé et j'étais déchiré lorsque j'ai décidé de ne pas y retourner, assure Bob Desjardins. J'aimais le propriétaire et les gens en place. J'avais décidé de revenir chez nous pour faire du hockey, mais ça ne s'est pas passé comme je l'aurais aimé.

«J'ai discuté avec les gens de Cornwall pendant une bonne partie de la nuit. Lundi matin, j'ai rencontré Éric Claveau (copropriétaire des Marquis). Il voyait que je n'étais pas heureux. C'est un homme que je respecte énormément et il m'a assuré qu'il allait m'appuyer dans ma décision. Ça s'est fait très vite avec Cornwall. Je n'ai pas été dur à convaincre parce que je veux coacher.»

S'il quitte les Marquis de la LNAH, Bob Desjardins conserve la direction des Marquis junior AA et son travail avec le programme sport-études en hockey.

Un remplaçant?

Directeur général des Marquis, Marc Boivin ne peut dire pour l'instant si Bob Desjardins sera remplacé. Il discutera de la question avec Claude Bouchard et les deux hommes prendront une décision pour le bien de l'équipe.

«Je suis un peu abasourdi, mais pas surpris, mentionne Marc Boivin. Ça faisait deux coqs dans la basse-cour. Bob est arrivé à un niveau où il voulait plus de tâches qu'il en avait. Nous en avions parlé et il me semblait malheureux depuis trois semaines. Une occasion s'est présentée et il en a profité.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer