Victoire de Jérémy Paul-Germain

Jérémy Paul-Germin (casque bleu) a vaincu Steeven Carascol.... (Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Jérémy Paul-Germin (casque bleu) a vaincu Steeven Carascol.

Photo Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

On n'a pas menti sur le cas de Jérémy Paul-Germain, le boxeur de Mashteuiatsh. Il possède une force de frappe extraordinaire et un talent indéniable, ce qui lui a permis de sortir vainqueur de son affrontement contre son adversaire Steeven Carascol, de Montréal.

Le combat dans la catégorie 205 livres senior a bien débuté pour Paul-Germain, qui a fondu sur sa proie dès les premières secondes. Il frappe vite, avec puissance et grande précision. C'est sans oublier sa bonne technique. Et «il possède une rage de vaincre», martèle Stéphane Ouellet.

Lors du deuxième engagement, le pugiliste de Mashteuiatsh a démontré qu'il sait encaisser les coups. Il a toutefois bien fini avec plusieurs coups de poing en puissance.

Le troisième round a été une domination totale pour Jérémy Paul-Germain. Il a réussi à assommer son opposant d'un solide crochet. L'arbitre a donné un peu de répit à Carascol pour que ce dernier reprenne ses esprits.

Lors de l'annonce du verdict des juges, tout le monde a retenu son souffle. Métabetchouan était derrière Paul-Germain. Et ç'a été un soupir de soulagement lorsqu'ils ont confirmé sa victoire par décision partagée.

Un sort différent pour Dany Girard

L'autre boxeur de Projet Cardio, Dany Girard, s'est incliné par décision unanime contre Junior Pétanqui Péka (Longueuil), après un affrontement chaudement disputé.

Il s'est bien battu, mais ça n'a pas été assez pour venir à bout de son pugnace adversaire, qui avait une légère tendance à le ceinturer.

Des combats à la hauteur de l'ambiance

Drôle d'idée d'organiser un gala de boxe à Métabetchouan-Lac-à-la-Croix. Encore plus lorsqu'on pense que le tout s'est déroulé dans l'enceinte de la chapelle du Séminaire Marie-Reine-du-Clergé. Pourtant, l'événement a été une réussite totale en faisant salle comble.

L'ambiance était à son paroxysme. Les 250 personnes trépignaient d'impatience à la vue de la carte, puisque de nombreux jeunes boxeurs locaux allaient se démener dans l'arène.

On remarquait l'énorme camaraderie, le respect et la saine compétition qui règnent entre les différents clubs de boxe réunis pour le gala. Chacun s'est félicité pour les performances des adversaires.

Le premier combat entre Marie-Pierre Sainte-Marie (Alma) et Lorie Truchon (Port-Cartier) a mis la table pour une excellente soirée de combats (voir autre texte).

Le combat entre Dylan Blackburn (Chicoutimi) et Donovan Tremblay (Alma) a permis de démontrer tout le talent que renferme le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les deux jeunes de la catégorie juvénile 125 livres se sont échangé coup sur coup. C'est Donovan Tremblay qui l'a emporté par décision unanime des juges.

«Il est bon mon mec?», vient me glisser l'ancienne gloire de la boxe Stéphane Ouellet, les yeux empreints de fierté. On voit tout de suite l'énorme estime qu'il porte pour ses jeunes poulains. Et pour ceux qui ont cru que la passion pour le combat avait quitté Le Poète, vous aviez tort.

Le combat pour le 159 livres juvénile entre Estéban Tremblay (Jonquière) et Cédrick Belony a suivi. Tremblay a bien débuté le premier round, en portant quelques coups qui ont désarçonné son adversaire, mais c'est finalement Belony qui l'a emporté par décision unanime.

Alexandre Fortin (Alma) et Jean-Simon Therrien se sont affrontés dans la catégorie 180 livres senior. Fortin, qu'on soupçonne d'avoir été très nerveux avant le duel, a oublié son protège-dent, faisant s'esclaffer le public. C'est finalement Therrien qui a triomphé, par décision unanime des juges.

Après une courte intermission, les hostilités ont repris, cette fois-ci entre Jean-Philippe Maltais (Alma) et William Lincourt (Montréal) pour le 155 livres senior. Maltais a porté de nombreux coups puissants, qui lui ont permis de l'emporter à l'unanimité.

Le duel opposant Maxim Poirier (Alma) à Olivier Bérubé (Port-Cartier) a certainement été l'un des plus excitants à observer. Les deux hommes dans la catégorie 165 livres senior se sont livré un furieux combat. Maxim Poirier a réussi à faire saigner abondamment le nez de son adversaire, du jamais-vu jusqu'à présent dans ce gala. Poirier a gagné la bataille de façon unanime.

Marc-André Simard et Jonathan Gauthier, tous deux de Chicoutimi, ont boxé de façon très technique dans un match de démonstration.

Pour compléter la sous-carte, Gabriel Duchesne (Alma) et Nicolas Villemaire (Chicoutimi) se sont battus dans la catégorie 200 livres senior. Villemaire s'est avoué vaincu devant Duchesne. Les juges lui ont donné le combat de façon unanime.

Les troupes de Stéphane Ouellet ont connu une très forte soirée, triomphant dans cinq combats sur une possibilité de six. L'ancien champion d'Amérique du Nord s'est dit très fier de ses jeunes. «C'est la preuve que le travail qu'on fait porte ses fruits», a-t-il lancé, le sourire aux lèvres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer