Valérie Maltais renoue avec l'or

La Baieriveraine Valérie Maltais (à l'avant) s'est imposée... (Photo AFP)

Agrandir

La Baieriveraine Valérie Maltais (à l'avant) s'est imposée au 1000m, en devançant la Néerlandaise Suzanne Schulting et la Sud-Coréenne Suk Hee Shim.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Baieriveraine Valérie Maltais a renoué avec l'or samedi en gagnant l'épreuve du 1000 m féminin, pendant que Charles Hamelin a enlevé les honneurs du 1500 m (1) et que Charle Cournoyer a mérité la médaille d'argent au 1000 m à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste en cours à Shanghai, en Chine.

Pour Maltais, il s'agit d'une deuxième médaille d'or individuelle en carrière sur la scène senior internationale. Sa toute première, elle l'avait remportée à l'épreuve du 1000 m le 28 octobre 2012, à l'occasion de la 2e étape de la Coupe du monde présentée à Montréal. «Disons que je recherchais cette médaille d'or depuis longtemps, a-t-elle souligné. J'étais venue tout près à Toronto, mais je suis contente de l'avoir fait à Shanghai.» Cette médaille d'or s'ajoute à la médaille de bronze remportée au 1000 m lors de la 2e étape présentée à Toronto en novembre.

La Bairiveraine ne l'a toutefois pas eu facile, car elle a dû livrer pas une, mais deux batailles puisque la course a dû être reprise.«Il y a eu beaucoup d'action en finale, a relaté Valérie Maltais. Nous avons repris la course après que moi et deux autres patineuses sommes tombées à la suite d'un dépassement de la Chinoise Qu Chunyu qui a d'ailleurs été pénalisée. En reprenant la course à trois patineuses, j'étais à l'avant avec un tour et demi à faire, mais encore une fois, il y a eu une chute des deux autres patineuses derrière moi. Ç'a été une finale plutôt spéciale, mais j'ai pris de bonnes décisions et j'étais bien placée au bon moment, autant dans la première course que dans la reprise.»

L'athlète de 25 ans (1mn35,546) s'est donc imposée devant la Néerlandaise Suzanne Schulting (1mn47,050) et la Sud-Coréenne Suk Hee Shim, qui a reçu une pénalité. Valérie est notamment satisfaite de la façon dont elle est restée concentrée tout au long de l'épreuve. «Lorsqu'on a repris la course, on a eu quelques minutes pour récupérer. Je n'étais pas la seule à être sonnée de la chute. J'ai fait un petit sprint avant d'aller à la ligne de départ et j'ai fait ma routine de respiration comme au début d'une course. J'avais fait le "reset" pour recommencer la course à zéro.»

Girard, quatrième

Dans la première des deux épreuves de 1500 m de la fin de semaine, Charles Hamelin (Sainte-Julie) a prolongé sa série en remportant une médaille d'or dans une quatrième Coupe du monde consécutive. Depuis le début de la saison, Hamelin a remporté l'or au 1000 m à Montréal, au 500 m (2) à Toronto et au 500 m à Nagoya, au Japon, la semaine dernière.

Samedi, il a devancé le champion du monde en titre Sjinkie Knegt des Pays-Bas et Park Se Yeong de la Corée du Sud pour mériter les honneurs. Malheureusement, son frère François Hamelin a chuté durant cette course et s'est retrouvé 7e du classement final. Au 1000 m masculin, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, a terminé au pied du podium (1mn28,116). Le Bouchervillois Charle Cournoyer (1mn27,682) a remporté la médaille d'argent, concluant tout juste derrière le Sud-Coréen Yoon-Gy Kwak (1mn27,860). Le Russe Semen Elistratov (1mn27,934) a mis la main sur la médaille de bronze. «Je suis bien content de ma 4e place, a analysé Samuel Girard. J'ai essayé d'appliquer ma stratégie, mais ça ne s'est pas déroulé comme prévu. Je suis surtout content de revenir en force au 1000 m après être passé par le repêchage à Nagoya et voir mon parcours s'arrêter en quarts de finale là-bas. J'ai pu démontrer que, même si j'ai fait des erreurs à Nagoya, j'ai bien appris de ça.»

Dimanche, Samuel Girard, Charle Cournoyer et François Hamelin prendront part au 500 m, alors que Charles Hamelin et Pascal Dion patineront au deuxième 1500 m. Le relais canadien masculin a terminé deuxième en demi-finale pour accéder à la finale A du relais 5000 m.

La série de podiums de Saint-Gelais prend fin

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais n'a pu poursuivre sa série de podiums consécutifs en Coupe du monde alors qu'elle a terminé au 6e rang de l'épreuve du 1500 m (1) féminin, samedi, à Shanghai en Chine.

«En finale, je savais que les Chinoises Tao Jiaying Tao et Yin Qi allaient travailler un peu ensemble, mais je pensais également à Choi Minjeong, que je pensais pour pouvoir battre, a expliqué la Félicinoise. Avec six tours à faire, j'étais confortablement en deuxième position lorsqu'une des deux Chinoises m'a dépassée et m'a fait prendre un virage large, ce qui a amené l'autre Chinoise en troisième position. En voulant refaire un dépassement et revenir en 3e place, j'ai perdu un peu de vitesse et je n'ai pu le compléter. La Britannique Charlotte Gilmartin m'a ensuite accroché les lames et j'ai chuté. Ce n'est pas une mauvaise course puisqu'avant la chute, j'ai fait de bonnes choses.

«C'est dommage, mais je n'en faisais pas nécessairement un objectif, ajoute-t-elle. Je visais encore le podium aujourd'hui (hier), mais j'ai également profité de la finale pour essayer des choses différentes, comme par exemple aller dans la circulation lourde. En vue de l'avenir, il faut que je me mette parfois dans des situations où je me sens moins à l'aise afin d'apprendre. Malheureusement, aujourd'hui, ç'a mené à une chute.»

Sur la même distance, Namasthée Harris-Gauthier (Montréal) a fini première de la finale B, suivie de la Félicinoise Kasandra Bradette. Les trois Québécoises ont terminé respectivement 6e, 7e et 8e au classement général.

Dimanche, les deux Félicinoises ainsi qu'Audrey Phaneuf seront en action au 500 m, tandis que la Baieriveraine Valérie Maltais et Kim Boutin (Sherbrooke) participeront au deuxième 1500 m.

De plus, les Canadiennes prendront également part à la finale A du relais féminin. «Depuis le début de la saison, nous avons comme objectif une médaille d'or. On s'améliore à chaque course qu'on fait et s'approche de cet objectif. Demain [dimanche], serait un bon moment pour l'atteindre avant de revenir à la maison», a fait valoir Valérie Maltais.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer