Brochu mise sur la constance

Seul Québécois au programme national, le Baieriverain Baptiste... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Seul Québécois au programme national, le Baieriverain Baptiste Brochu ambitionne de se rendre au Colorado, en janvier, afin de participer aux X Games.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Champion canadien en snowboardcross et de la Coupe Nor-Am la saison dernière, le Baieriverain Baptiste Brochu espère terminer parmi les 16 premiers de façon régulière cette saison et recevoir une invitation pour les X Games. «Être constant est l'un de mes objectifs. Dans mon sport, c'est quelque chose qui n'est vraiment pas facile en raison des imprévus. Sans trop regarder les résultats, je veux toujours courser à mon meilleur niveau», soutient-il.

Après avoir obtenu le meilleur résultat de sa carrière en Coupe du monde en mars dernier, en prenant le 15e rang à Veysonnaz, en Suisse, le surfeur de 21 ans a terminé deux fois parmi les 10 premiers aux deux épreuves de la Coupe d'Europe de Pitztal, en Autriche, à la fin du mois de novembre. «Ç'a été de bonnes courses préparatoires, parce qu'il y avait beaucoup d'athlètes qui sont normalement en Coupe du monde. J'y étais pour comparer mon niveau aux autres. C'est super encourageant! » précise à Sportcom celui qui s'est classé 9e le mercredi, puis 5e et meilleur Nord-Américain le jeudi.

Depuis ce temps, Brochu a eu la chance de parfaire sa préparation sur le même parcours de Pitztal. « Ça va super bien, ça regarde bien pour la première Coupe du monde.»

Arrivé à Montafon au début de la semaine en vue des qualifications de vendredi et de l'épreuve de samedi, le Québécois espère évidemment récolter le fruit de ses efforts soutenus aux camps d'entraînement de juin en France, d'août en Amérique du Sud et d'octobre en Europe. «J'ai été souvent sur la neige pour une longue période de temps, se réjouit-il à propos de ces stages. Cette année, j'ai travaillé beaucoup plus mon cardio aussi.» Des améliorations encore plus spécifiques augmentent sa confiance. «En France, pendant 10 jours, nous avons travaillé sur mes points faibles, notamment les virages. J'ai vu une grosse différence. En snowboardcross, c'est ce qui te fait perdre ou gagner une course bien souvent», estime Brochu qui a profité de ce travail dès la Coupe d'Europe de Pitztal. «J'ai de meilleures lignes, je suis plus solide sur ma planche et capable de générer de la vitesse.»

Les X Games

Seul Québécois au programme national, le Baieriverain ambitionne aussi de se rendre au Colorado, en janvier, afin de participer aux X Games. «J'aimerais vraiment avoir mon invitation. J'ai les trois premières Coupes du monde pour me démarquer. Il y a beaucoup d'athlètes qui ont déjà reçu leur invitation, mais il en reste encore plusieurs à donner. »

Malheureusement pour lui, sa tâche s'est légèrement compliquée cette semaine quand la deuxième étape de la Coupe du monde prévue la fin de semaine prochaine en Italie a été annulée. Outre Montafon, il ne lui reste donc que la course de Feldberg, en Allemagne, en janvier, pour impressionner les organisateurs du prestigieux rendez-vous.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer