Semin ne pouvait pas suivre le rythme

En soirée mardi, il n'était toujours pas possible... (Photo Presse Canadienne)

Agrandir

En soirée mardi, il n'était toujours pas possible de savoir si Semin, âgé de 31 ans, acceptera de faire ses valises vers la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

À première vue, l'embauche de l'attaquant Alexander Semin aura été un échec sur toute la ligne. Mais pour Michel Therrien, elle aura aidé à peaufiner la préparation de certains des espoirs de l'équipe, comme Sven Andrighetto.

Vingt-quatre heures après que le Canadien eût soumis son nom au ballottage, Semin n'a été réclamé par aucune des 29 autres formations de la LNH.

L'organisation montréalaise l'a immédiatement cédé aux IceCaps de St-Jean, dans la Ligue américaine.

Et en fin d'après-midi, le Tricolore a décidé d'offrir un essai à un autre de ses jeunes espoirs en rappelant le joueur de centre Charles Hudon. En 24 matchs cette saison, il a obtenu 10 buts et 10 mentions d'aide.

En soirée mardi, il n'était toujours pas possible de savoir si Semin, âgé de 31 ans, acceptera de faire ses valises vers la capitale de Terre-Neuve-et-Labrador.

Rejoint par la Presse canadienne mardi soir, l'agent de Semin, Mark Gandler, a refusé de commenter le dossier.

Interrogé sur la décision de l'état-major du Tricolore, Therrien a d'abord assuré qu'elle n'était pas liée à une animosité quelconque entre lui et Semin, mais uniquement aux performances sur la patinoire.

«Dans tout ça, a souligné Therrien, il faut prendre en considération que ç'a donné le temps à nos jeunes de se développer. Il faut voir ça du bon côté. Dans le cas d'Andrighetto, il est allé passer près de deux mois dans la Ligue américaine et à son rappel, il était beaucoup plus prêt.»

Après un début de camp d'entraînement qui laissait croire que Marc Bergevin avait peut-être posé un autre brillant geste, Semin n'a jamais été dans le coup. Il s'est contenté d'une production d'un but et de trois aides en 15 matchs, et a été relégué huit fois sur la passerelle entre le 29 octobre et le 19 novembre.

Alex Galchenyuk, avec lequel Semin avait affiché une belle cohésion pendant le camp d'entraînement, était visiblement peiné de la tournure des événements.

«Ma première pensée, c'est à l'ami qu'il était devenu. Et c'est vraiment dommage. Les choses peuvent être difficiles, et ainsi va la vie. Je lui souhaite tout ce qu'il y a de mieux.»

Mais en écoutant l'analyse de Therrien, Semin était tout simplement incapable de suivre le rythme que cherche à imposer le Tricolore.

«La LNH a beaucoup changé, et c'est extrêmement rapide, a rappelé l'entraîneur-chef. On a été en mesure de constater qu'il avait de la difficulté à s'adapter à la manière dont on jouait. Il a beaucoup de choses à améliorer pour jouer avec notre équipe.»

Malgré tout, Therrien était d'avis que ça valait le coup d'essayer.

«Je vois ça comme un beau risque. C'est un gars qui a quand même connu de beaux moments dans la Ligue nationale.»

Un départ pour Tokarski

Dans un autre ordre d'idées, Therrien a confirmé que Mike Condon gardera les buts contre les Bruins de Boston, mercredi soir. Il a aussi annoncé que Dustin Tokarski aura droit à un premier départ cette saison, jeudi à Detroit, face aux Red Wings.

La séance d'entraînement de mardi a aussi marqué le retour de Jarred Tinordi dans l'entourage du Canadien, après un séjour dans la Ligue américaine à des fins de conditionnement. En six matchs, il a obtenu deux mentions d'assistance et présenté un différentiel de plus-3.

Satisfait de son rendement à St-Jean, le défenseur format géant ne sait toujours pas ce qui l'attend. Il compte cependant garder une attitude positive et professionnelle, et continuer de trimer dur à l'entraînement, dans l'éventualité où on fera appel à lui.

«Nous sommes très heureux qu'il soit allé là-bas, a déclaré Therrien. Nous avons entendu de bons rapports sur lui, et il a bien fait ça. Au niveau de notre défensive, nous sommes en santé. Éventuellement, il va avoir une opportunité, mais je ne peux pas dire quand. Il faut qu'il continue de garder une bonne attitude, de travailler fort et lorsque nous ferons appel à ses services, il sera prêt.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer