Une médaille d'or pour Kevin Gauthier

Kevin Gauthier a gardé les buts de la... (Photo courtoisie)

Agrandir

Kevin Gauthier a gardé les buts de la formation canadienne pour la demi-finale, remportée 16-2 sur la République tchèque.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Kevin Gauthier revient enchanté du Championnat mondial de hockey-balle trois contre trois et avec la médaille d'or au cou. Le gardien de but originaire de Jonquière et l'équipe canadienne ont complètement dominé la première compétition internationale de la discipline qui se déroulait à Bratislava, en Slovaquie.

La formation canadienne, formée exclusivement de joueurs du Québec, a mérité les grands honneurs à l'issue d'un parcours parfait de huit victoires en autant de rencontres, marquant l'impressionnant total de 119 buts, n'en concédant que 13.

Une ronde préliminaire sans faille a permis à l'équipe d'obtenir un laissez-passer direct pour la demi-finale, remportée 16-2 sur la République tchèque alors que Gauthier était devant le filet des Canadiens. En finale, ils ont vaincu le pays hôte, la Slovaquie, par la marque de 10-2. Leur match le plus serré a été disputé contre les médaillés d'argent lors du tournoi à la ronde avec une victoire de 8-4.

Le Canada a dominé outrageusement le premier Championnat... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Le Canada a dominé outrageusement le premier Championnat mondial de hockey-balle trois contre trois qui se déroulait à Bratislava, en Slovaquie.

Photo courtoisie

Solide

«On était assez solides, mais c'est sûr que les autres pays ne sont peut-être pas rendus au même niveau que le trois contre trois au Québec. Il y avait de bonnes équipes, mais avec des joueurs qui ne jouaient pas nécessairement du trois contre trois, mais du cinq contre cinq ou du hockey sur glace. Plus le tournoi avançait, plus on voyait les équipes s'améliorer, mais l'expérience des gars au trois contre trois a fait la différence», d'expliquer Kevin Gauthier concernant cette domination canadienne. Pendant le tournoi, il a partagé le travail devant les buts avec le Montréalais Mytia Moisseron.

Revenu au Québec lundi soir et dès le lendemain au travail, Kevin Gauthier dit avoir vécu une expérience enrichissante à plusieurs points de vue.

«Je ne m'attendais pas à vivre tout ça. Plusieurs gars ne se connaissaient pas tant avec le tournoi et on est devenu une famille en l'espace d'une semaine. Tout le monde est embarqué dans l'aventure», d'insister le gardien de but, soulignant l'accueil et l'encadrement de la formation canadienne.

«On était comme des professionnels. Il y avait des gens qui s'occupaient de nous. On est arrivés habillés avec du linge pareil. C'était vraiment une belle expérience.»

Avec l'horaire très chargé du tournoi et des activités quotidiennes, les membres de l'équipe ont eu peu de temps pour faire du tourisme pendant la dizaine de jours du périple. En plus de se promener au centre-ville de Bratislava, ils ont profité d'un match préliminaire en début de journée pour aller passer une soirée à Vienne, en Autriche.

À Montréal?

Des discussions ont eu lieu pendant le premier Championnat du monde afin d'amener le tournoi à Montréal l'an prochain, sous la supervision des organisateurs de la Coupe Burrows.

Pour Kevin Gauthier, il est beaucoup trop tôt pour penser à une deuxième participation. La sélection nationale avait été formée à la suite du tournoi de la Coupe Burrows cet été.

«On va profiter de celle-là et on verra pour l'année prochaine», d'indiquer le Jonquiérois d'origine, maintenant installé à Québec, qui n'a pas eu de discussions informelles à ce sujet, non plus avec ses coéquipiers après le tournoi, l'ambiance étant plus à la célébration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer