Les Lions écrasent les Eagles

Le quart-arrière des Lions de Detroit, Matthew Stafford,... (Photo Associated Press)

Agrandir

Le quart-arrière des Lions de Detroit, Matthew Stafford, a égalé un sommet individuel en carrière avec cinq passes de touché.

Photo Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Matthew Stafford a reculé de quelques pas et lobé le ballon avec perfection à un endroit où seul Calvin Johnson pouvait le saisir.

Johnson a sauté pour capter la passe de 25 verges dans la zone des buts pour le premier de ses trois touchés par la voie des airs, égalant une marque personnelle établie en 2010.

Stafford a lui aussi égalé un sommet individuel en carrière avec cinq passes de touché, et les Lions de Detroit ont démoli les Eagles de Philadelphie 45-14 dans l'un des trois matchs au calendrier de la NFL en ce jeudi de l'Action de grâce aux États-Unis.

«Lorsque nous sommes synchronisés à ce point, c'est difficile à arrêter», a fait remarquer Johnson.

Les Lions (4-7) ont gagné leurs trois dernières rencontres depuis le congédiement du président et du directeur général, et ont remporté leurs trois derniers matchs à l'Action de grâce.

Les Lions ont accumulé 108 verges par la course, égalé un sommet en 2015 avec six sacs du quart et Matt Prater a réussi un placement de 48 verges.

«Il s'agit de l'une de nos victoires les plus totales depuis que nous sommes ici», a estimé l'entraîneur-chef Jim Caldwell, qui avait mené les Lions à une récolte de 11 gains à sa première saison à la barre de l'équipe.

Les Eagles (4-7) ont subi une troisième défaite de suite. Ils ont concédé au moins 45 points lors de deux matchs d'affilée d'une même saison pour la toute première fois de leur histoire, selon STATS. Ils ont aussi perdu deux rencontres consécutives par des écarts d'au moins 28 points pour la première fois depuis 1971.

«Nous assumons tous la responsabilité, a déclaré l'entraîneur-chef Chip Kelly. Je suis un entraîneur, pas un joueur, et ça commence avec moi. Je ne pointe personne du doigt, et je ne pense pas que quiconque pointe quiconque du doigt.»

En première demie seulement, Stafford avait accumulé plus de 200 verges par la voie des airs et lancé trois passes de touché - sans le moindre revirement - aidant les Lions à se bâtir un confortable coussin de 24-7.

Il a finalement complété 27 de ses 38 passes, pour des gains de 337 verges. C'était la quatrième fois de sa carrière que Stafford lançait cinq passes de touché lors d'un même match.

«Notre quart est à l'aise au sein de cette attaque, a déclaré Caldwell. Et lorsque ça se produit, ça donne la chance à vos joueurs les plus talentueux de réaliser des choses.»

Peu ciblé par Stafford en début de match, Johnson a finalement capté huit passes pour des gains de 93 verges. Profitant de couvertures en solo, il a ajouté des touchés sur des jeux de quatre et de trois verges au troisième quart.»

«À la fin du premier quart, j'ai réalisé que le 81 n'avait pas encore reçu le ballon, a raconté Stafford en parlant de Johnson. Nous avons donc commencé à concevoir des jeux pour lui.»

Stafford semble connaître du succès avec les choix jeux du coordonnateur à l'attaque Jim Bob Cooter, qui a succédé à Joe Lombardi, congédié il y a un mois.

«J'aime le fait qu'il soit si combatif, a précisé Stafford. Ça déteint sur les joueurs parce que c'est agréable lorsqu'il vous donne l'occasion de réaliser des jeux importants.»

Mark Sanchez a amorcé la rencontre au lieu de Sam Bradford, blessé à une épaule, au poste de quart chez les Eagles. Sanchez a complété 19 passes en 27 tentatives pour des gains de 199 verges et deux majeurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer