Dubé et Lachance en route pour un 2e titre

Le pilote Simon Dubé de Jonquière et son... (Archives, photo tirée de Facebook)

Agrandir

Le pilote Simon Dubé de Jonquière et son copilote Éric Lachance de Saint-Bruno.

Archives, photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Simon Dubé tentera de mettre la main sur un deuxième titre de champion canadien en deux roues motrices, en fin de semaine, alors qu'il prendra part au Rallye de Tall Pines en Ontario.

L'an dernier, le pilote jonquiérois avait savouré un premier couronnement en compagnie de Pat Lavigne. Cette fois-ci, il devrait concrétiser cet exploit en compagnie de son copilote Éric Lachance, de Saint-Bruno.

«Nous avons décidé de participer parce que même si le titre de championnat est presque dans la poche, il faut qu'on participe au Tall Pines pour le confirmer. De plus, mon copilote n'était pas assuré de son titre parce qu'il faut avoir participé à un minimum d'événements (sur le circuit canadien). Après discussion, on a décidé de le faire. On a eu un peu d'aide (financière) et Éric a aussi mis l'épaule à la roue», explique Simon Dubé qui devra d'abord rouler les 850 kilomètres pour se rendre à Bancroft, en Ontario, site du rallye.

Pour s'assurer du titre canadien, Dubé et Lachance doivent tout simplement terminer le rallye de quelque 220 kilomètres, qui se déroule dans des conditions météo et des surfaces changeantes (sablonneuses, terreuses, etc.). «Il y a de bons compétiteurs, dont un américain, Cameron Steely», mentionne le Jonquiérois qui aurait aimé se mesurer à un plus grand nombre d'inscrits en deux roues motrices.

Interrogé par l'organisation sur ses objectifs pour sa 4e participation au Tall Pines, Simon Dubé rétorque qu'il aimerait terminer le rallye sans avoir connu d'ennuis mécaniques. «La première fois, ç'a été un problème avec une courroie, puis un problème électrique l'an passé et l'année d'avant.»

Le Jonquiérois est optimiste, car son auto a bien passé le test du Rallye de Charlevoix où il a conclu au 5e rang au classement général final et au 2e rang de sa catégorie, derrière l'Américain Chris Greenhouse. «Je suis fier de notre 5e place au général sur 37-38 inscrits. (Greenhouse) nous a pris du temps dans des spéciales plus difficiles où j'ai eu de la misère à avoir de la puissance. Je suis très content de notre 5e place. Il y avait beaucoup d'inscrits et de bonnes voitures.»

La Volkswagen Golf GTI 1990 est en ordre et fin prête pour ce dernier défi de la saison. L'équipe de mécanos de l'équipage Dubé-Lachance apportera une vingtaine de pneus pour faire face aux conditions changeantes. S'il réussit son pari, Dubé célébrera un deuxième titre national en autant d'années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer