Quatre billets pour les championnats canadiens

L'entraîneur-chef du centre d'excellence Marc-Gagnon, David Simard, supervise... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'entraîneur-chef du centre d'excellence Marc-Gagnon, David Simard, supervise les athlètes Maude Tremblay, Flavie Larouche-Roy, Karina Montminy, Mathieu Dumont, Marie Soleil Fallu-Dion et Claudia Gagnon. Absents: Gabrielle Paquet et Vincent Girard.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Quatre patineurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean ont profité de la qualification nationale ouverte de patinage de vitesse courte piste présentée à l'Ovale olympique de Richmond, en fin de semaine, pour obtenir leur place aux Championnats canadiens seniors qui se dérouleront en janvier, à Montréal.

Pour atteindre cet objectif, autant du côté masculin que féminin, les patineurs devaient terminer parmi les 16 premiers, à Richmond.

Marie-Ève Drolet, qui disputait une première compétition officielle depuis son retour à l'entraînement après avoir donné naissance à son premier enfant en janvier 2015, n'a pas raté sa rentrée. Elle a conclu le week-end au deuxième échelon du classement général féminin, derrière Camille de Serres-Rainville.Deux jeunes patineuses du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Léonie Bradet (5e) et Claudia Gagnon (13e), ont également inscrit leur nom parmi les 16 premières. Pour sa part, Yannick Desmeules s'est classé 15e du côté masculin.

La délégation régionale à Richmond comptait aussi Marie-Soleil Fallu-Dion (22e), Catherine Mailloux (29e), Gabrielle Paquet (36e), Flavie Laroche-Roy (37e), Karina Montmigny (40e), Léane Tremblay (41e), Maude Tremblay (43e), Mathieu Dumont (48e) et Vincent Girard (39e).

«Yannick a été disqualifié sur la dernière distance, explique David Simard, entraîneur du Centre d'excellence Marc Gagnon. Sans cette disqualification, il aurait terminé parmi les dix premiers.

«Léonie patine maintenant à Montréal et on a vraiment remarqué une bonne progression, en fin de semaine. Elle a connu une très bonne compétition. Je pense que sa cinquième position est plus que ce qui était espéré. Avec une 13e place à sa deuxième participation à cette compétition, Claudia Gagnon a prouvé qu'elle a vraiment sa place. Elle a fait deux premiers groupes, ce qui est assez bon pour son âge. Elle a le même âge que Léonie (17 ans). Marie-Soleil Fallu-Dion a dû arrêter l'entraînement pendant deux semaines en raison d'une commotion cérébrale. Elle a eu deux entraînements pour bien se préparer, mais elle a quand même connu une bonne compétition. Nos autres jeunes patineurs ont pris beaucoup d'expérience. Pour plusieurs, c'était une première présence sur la scène canadienne. Pour une petite fille de 15 ans qui se retrouve sur la ligne de départ avec Marie-Ève Drolet, c'est toute une expérience.

«La très grande majorité de nos jeunes patineurs sont qualifiés pour les qualifications nationales juniors qui auront lieu en décembre à Lévis. Nous aurons une très bonne délégation.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer