Volleyball : les Inuk dominent encore

Les Inuk de l'UQAC ont été parfaites lors... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Les Inuk de l'UQAC ont été parfaites lors du 2e tournoi du circuit de volleyball universitaire, division 2, tenu samedi à Trois-Rivières.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La formation de volleyball féminin des Inuk de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a le vent dans les voiles.

Après avoir remporté les honneurs du premier tournoi, les protégées de l'entraîneur Ghyslain Bergeron ont poursuivi sur leur lancée victorieuse en étant parfaites à l'issue des trois matchs disputés samedi dans les gymnases de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) pour s'installer confortablement au sommet de la Ligue de volleyball universitaire, division 2. Pour les Inuk, c'est la première fois de leur jeune histoire qu'elles connaissent un tel début de saison.

«On vient de s'installer en tête du classement pour de bon!», confirme le pilote des Inuk qui n'ont concédé aucune manche dans leurs trois duels au programme.

Les Inuk ont d'abord vaincu les Torrents de l'Université du Québec en Outaouais (UQO) en trois manches (25-13, 25-17, 25-20), puis les Piranhas de l'École de technologie supérieure (25-18, 25-15, 25-21) et les Patriotes de l'UQTR (25-18, 25-1225-23).

«Ce dont je suis le plus content, c'est d'avoir fait jouer toutes mes joueuses et tout le monde a contribué aux victoires. Les partantes ont très bien appuyé les jeunes qui rentraient sur le terrain. Ça a donné un très beau plan de l'équipe», a-t-il souligné avec enthousiasme.

«Il y a eu de belles séquences de jeu et ç'a été vraiment du beau volleyball et du bon travail d'équipe.»

Après le tournoi inaugural disputé à l'UQAC, les Inuk étaient devenues l'équipe à battre. Même si les autres formations ont elles aussi continué à s'améliorer, Ghyslain Bergeron souligne fièrement que ses troupes ont su garder la barre haute et ne baissent pas les bras. «Quand on gagne la première fois, il faut maintenir le tempo et c'est ça le plus difficile. Parce qu'on pense que ce sera plus facile la deuxième fois. Mais les filles ont bien répondu en s'ajustant et en maintenant un bon rythme de jeu.»

Le prochain tournoi du circuit est programmé pour la fin janvier, mais les Inuk iront prendre de l'expérience additionnelle en participant à un tournoi collégial AAA et universitaire au début janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer