Lalancette avec les Stingers

Stéphanie Lalancette dit avoir été convaincue par les... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Stéphanie Lalancette dit avoir été convaincue par les deux entraîneurs du programme, Julie Chui et Mike McGrath.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Stéphanie Lalancette a fait son choix. La hockeyeuse originaire de Saint-Félicien poursuivra l'an prochain sa carrière avec les Stingers de Concordia.

Stéphanie Lalancette a confirmé sa décision jeudi dernier et l'institution montréalaise a relayé l'information hier sur son site internet dans un communiqué. Elle rejoindra deux autres joueuses de la région, les Chicoutimiennes Sophie Gagnon et Claudia Dubois. Stéphanie Lalancette dit avoir été convaincue par les deux entraîneurs du programme, Julie Chui et Mike McGrath.

«J'ai tout de suite aimé leur approche envers les joueuses, signale l'attaquante de 19 ans qui a également visité les installations des universités de Montréal et Carleton.

«J'ai vraiment hâte qu'ils me prennent en charge. Je sens qu'ils peuvent m'exploiter au maximum et m'aider dans mon développement», raconte Stéphanie Lalancette, estimant que les Stingers pourront aspirer aux grands honneurs avant longtemps. «Il y a quelques années encore, les Carabins et McGill étaient plus fortes. Cette année, on voit que toutes les équipes peuvent battre les autres», note celle qui devrait normalement s'inscrire en science des loisirs à compter de l'an prochain.

Claudia Dubois et Stéphanie Lalancette ont disputé deux saisons ensemble avec les Titans du Cégep de Limoilou. Dubois a fait le saut avec les Stingers cette saison alors que Lalancette en est à sa dernière saison. Son équipe n'a toujours pas subi de défaite en dix matchs. «Personnellement, j'ai peut-être un moins bon début de saison au niveau des statistiques. Sur la glace, je pense que je fais de bons jeux pareil. Je ne suis pas quelqu'un qui s'attarde aux statistiques. Je trouve plus important de se présenter à chaque match et faire le travail», rappelle Stéphanie Lalancette qui affiche une récolte de quatre points. L'an dernier, elle avait donné des maux de tête aux défensives adverses avec 37 points, dont 16 buts, en 31 parties.

Entraîneur avec les Stingers, Julie Chu a été très élogieuse envers sa nouvelle protégée. «Elle est une joueuse d'impact pour notre programme, a-t-elle mentionné dans un communiqué. On est très excités par ses habiletés sur la glace, mais surtout par son caractère qu'elle va amener à l'équipe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer