Gants d'argent : sept régionaux présents

Sept boxeurs de la région, soit quatre du Club de boxe de Chicoutimi et trois... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sept boxeurs de la région, soit quatre du Club de boxe de Chicoutimi et trois du Club de boxe olympique de Jonquière, prendront part aux Gants d'argent qui s'amorcent aujourd'hui à Limoilou.

Cette compétition, présentée par le club La Capitale (Le Cogneur), s'adresse aux pugilistes ayant dix combats ou moins à leur actif. Dans les deux camps, des espoirs de médailles sont permis.

Du côté du club chicoutimien, les représentants sont Derek Blackburn (10 combats, principalement des hors-concours), chez les benjamins 36 kilos; Jean-Michel Murray (six combats) chez les seniors 56 kilos; Martin Boily (huit combats) chez les seniors 72 kilos, et le Dolmissois Jacky Lejeune chez les seniors 69 kilos.

Pour l'entraîneur Michel Desgagné, les podiums sont dans la mire. «Ils sont tous prêts, résume-t-il. Derek a une bonne expérience pour un jeune. Il vient tout juste d'avoir 10 ans, mais on a des attentes de médailles d'or. Jean-Michel est un bon espoir. Même s'il évolue dans une catégorie relevée contre des adversaires ayant 8 à 10 combats à leur actif, je m'attends à ce qu'il atteigne la finale.

«Martin a vraiment pris beaucoup de forme physique et est un grand travailleur. On va voir ce que va donner le premier combat qui devrait être déterminant pour lui. Quant à Jacky, il a une solide expérience et devrait être en mesure de faire sa place.»

Du côté du club jonquiérois, Hubert Malaison s'attend aussi à de bonnes performances de ses protégés. Déjà, Samuel Lévesque (quatre combats) est couronné chez les juniors 107 livres puisqu'il n'a pas d'opposants. Chez les cadets 95 livres, Jean-Daniel Bouchard (quatre combats) n'a qu'un seul adversaire et il bataillera en finale samedi contre Loïc Lahaie de Sherbrooke et ses chances de décrocher l'or sont excellentes, estime l'entraîneur du CBOJ.

Le parcours sera plus ardu pour Esteban Tremblay chez les juniors 152 livres, mais tous les espoirs sont permis. Il aura un premier test ce soir, en quart de finale, contre Simon Mailhot du club hôte, mais il devra gagner ses trois combats s'il veut savourer l'or.

«Lors du récent gala régional du club, il a battu le gars qui avait gagné les Gants de bronze dans sa catégorie l'année d'avant. Par contre, c'est sa première compétition chez les juniors. On a bien confiance en lui parce qu'il est en excellente forme physique. On n'est donc pas inquiet de son énergie pour les trois rondes, fait valoir Hubert Malaison. De plus, chez les juvéniles, il a déjà participé aux Jeux du Québec, ce qui lui a donné une expérience de livrer trois combats. Parfois, faire trois combats peut sembler un gros défi pour des jeunes. Enfin, mentalement, il est prêt et il est très motivé.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer