Les Espoirs veulent récidiver

L'entraîneur-chef Michel Giguère et son adjoint Jonathan Fleury... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'entraîneur-chef Michel Giguère et son adjoint Jonathan Fleury ont peaufiné la préparation de leur équipe, hier, à la veille du premier duel des Espoirs au Tournoi midget de La Baie, à 13h15, face aux Corsaires de Pointe-Lévy.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean aimeraient bien rééditer leurs exploits de l'an dernier au tournoi midget espoir, qui débute ce matin, à l'aréna de l'Université du Québec à Chicoutimi et les deux glaces du centre Jean-Claude Tremblay d'Alma.

À la même date en 2014, les protégés de Michel Giguère avaient réussi à faire leur place sur le podium, remportant le bronze. Une surprise, reconnaît l'entraîneur-chef. Cette année, sa troupe doit toutefois encore faire face à un adversaire de taille. «Malheureusement, on a beaucoup de blessés, ce qui peut changer énormément la donne. L'année dernière, on a eu beaucoup de problèmes avec les blessures et on est en train de battre ça cette année. On est optimistes, mais quand même réalistes à travers ça», indique Michel Giguère. Les Espoirs débuteront leur parcours à 13h15 à La Baie face aux Corsaires de Pointe-Lévy, une équipe qu'ils ont déjà vaincue deux fois en saison régulière, en plus de leur soutirer une nulle. À partir du troisième match, à compter de vendredi, une défaite signifiera l'élimination.

«Si on se rend encore là, ce sera encore plus une surprise. L'année dernière, il s'agissait de nos premiers matchs avec un alignement complet. On l'a été dix matchs, dont sept de suite lors du tournoi de La Baie. Cette année, pour le premier match, deux joueurs ne sont pas là et deux autres qui sont au jour le jour vont jouer malgré des blessures importantes», rappelle l'entraîneur, estimant que l'état d'esprit est très bon dans le vestiaire régional. Michel Giguère souligne également le leadership de ses vétérans Pierre-Olivier Morin, Anthony Lemieux et David Bélanger qui connaissent bien le tournoi et l'horaire exigeant dans la route vers les grands honneurs. Bélanger sera toutefois suspendu pour le premier match de la formation du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

«On a aussi quelques joueurs qui étaient d'âge bantam l'an dernier, mais qu'on avait amenés au tournoi de Gatineau et à la Coupe Dodge en raison de blessures», raconte Giguère.

Les Espoirs sont en plein coeur d'une saison bizarre alors qu'ils ont déjà collectionné sept verdicts nuls en 13 rencontres. Ils ont remporté cinq de leurs six autres affrontements. «Autant on est tannés des nulles, mais si on regarde ça d'un autre côté, ça pourrait être des défaites et ce serait pire. En regardant le portrait global, on a une défaite en 13 matchs. C'est difficile de se plaindre. Si je fais une analyse, c'est qu'on est très difficiles à jouer contre. Pour avoir sept nulles, ça veut dire qu'on ne donne pas grand-chose. C'est une année assez étrange. On a souvent remonté en fin de matchs pour aller chercher la nulle ou la victoire, donc on n'est pas battus tant que la partie n'est pas terminée», plaide Michel Giguère.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer