Le cyclisme perd un grand nom

Jean-Yves Labonté s'est éteint à l'âge de 77... (Archives)

Agrandir

Jean-Yves Labonté s'est éteint à l'âge de 77 ans.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Un gros morceau du cyclisme provincial est disparu samedi avec le décès de Jean-Yves Labonté. Il s'est éteint à l'âge de 77 ans des conséquences d'un diabète qu'il ne soignait plus.

S'il a surtout fait sa marque à Québec, Labonté a aussi touché le cyclisme au Saguenay-Lac-Saint-Jean pendant sa longue carrière. Il a été le directeur de course des deux premières éditions du Tour cycliste du Saguenay-Lac-Saint-Jean, en 1988 et 1989.

«Je le connaissais déjà parce qu'il venait avec son équipe junior quand j'organisais le Tour du lac Saint-Jean, raconte celui qui avait créé le Tour du Saguenay-Lac-Saint-Jean, Roger Filion. Il avait de bonnes connaissances techniques. Je l'avais rencontré avant le Tour de 1988. Je n'avais jamais organisé une grosse compétition comme ça et je lui avais demandé d'être mon directeur de course. Il l'a été pendant deux ans.

«C'était un très gros morceau du cyclisme au Québec et tout un personnage. Son nom vient d'ailleurs d'être donné à un trophée et à des bourses par la Fédération québécoise des sports cyclistes. Ils sont attribués aux deux meilleurs espoirs québécois sur route (garçon et fille), dans la catégorie junior. C'est une belle reconnaissance parce qu'il s'est occupé beaucoup des cyclistes de la catégorie junior. Plusieurs jeunes cyclistes de notre région, quand ils n'avaient pas d'équipe ici, ont couru pour lui. C'était un bon connaisseur de cyclisme et beaucoup de bons cyclistes québécois (comme Marc Blouin, Louis Garneau, David Veilleux et Hugo Houle) sont passés dans ses mains.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer