Les Élites gagnent en fusillade

Les Élites ont récolté au moins un point... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les Élites ont récolté au moins un point dans un neuvième match consécutif. Le Blizzard n'a pas fait le poids en fusillade.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Élites de Jonquière ont joué avec le feu sans se brûler, hier, au Foyer des loisirs du secteur Arvida. Confrontés à une équipe qui connaît une saison difficile, le Blizzard du Séminaire Saint-François, ils ont offert une performance inférieure aux attentes de leurs entraîneurs, ce qui ne les a pas empêchés de se sauver avec une victoire de 4-3 en fusillade.

En récoltant au moins un point dans un neuvième match consécutif, les Élites ont conservé leur avance de trois points au sommet du classement de la Ligue de hockey midget AAA.

Mais ils n'ont pas eu la vie facile face au Blizzard. Les visiteurs n'ont pas lésiné sur le travail et trois buts d'un ancien des Élites, Keven Grenier, en avantage numérique leur ont permis de quitter Saguenay avec un point.

«Ils ont travaillé plus fort que nous, a reconnu l'entraîneur des Élites, Steve Thériault. Ils avaient encaissé une claque de 6-0, samedi, et ça allait être tout un ou tout l'autre de leur côté. Ils ont travaillé fort et gardé les choses simples. Ils se sont contentés de placer la rondelle et nos défenseurs ont eu de la pression pendant tout le match. Nous en avons parlé après la première période, j'aurais aimé que nos attaquants fassent des écrans pour donner une fraction de seconde supplémentaire à nos défenseurs. Il faudra regarder ça parce que ce ne sera pas la dernière équipe à faire ça. Nous devrons être capables de faire face à la musique.

«Nous connaissions leur avantage numérique. Nous savions ce qu'ils ont tendance à faire. Nous en avons parlé après la deuxième période parce qu'ils avaient marqué deux buts et ils ont quand même marqué de la même façon en troisième période, ce qui est inacceptable. Nous avons quand même réussi à aller chercher deux points. Nous avons tenu le coup. En fusillade, j'étais convaincu de notre victoire. Notre force était leur faiblesse.»

Effectivement, le Blizzard n'a pas fait le poids en fusillade. Olivier Rodrigue a repoussé les trois attaquants des visiteurs et Raphaël Harvey-Pinard a trouvé le fond du filet pour les Élites. Plus tôt dans la rencontre, il a été imité par Marc-Antoine Gagné, Émile Fortin et Jean-Simon Bélanger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer