Coupe Autocar Jeannois: les gagnants couronnés

La nouvelle présidente de l'Association régionale de courses... (Photo Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

La nouvelle présidente de l'Association régionale de courses sur route, Bernadette Girard, est entourée des deux champions de la Coupe Autocar Jeannois 2015, Marie-Claude Brassard et Jean-Philippe Dion. Ce dernier inscrit son nom sur le trophée pour une deuxième année consécutive.

Photo Le Progrès-Dimanche, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pendant qu'il tombait de petits brins de neige à l'extérieur, un air d'été régnait à l'intérieur du Patro de Jonquière à l'occasion du gala de la Coupe Autocar Jeannois. Si Jean-Philippe Dion a savouré un deuxième sacre consécutif chez les messieurs, chez les dames, les grands honneurs sont allés pour la première fois à Marie-Claude Brassard.

Pour Dion, la défense de son titre était un objectif et il a pu dire mission accomplie. «J'ai travaillé pour ça, a-t-il expliqué peu avant de recevoir son trophée. Cette année, ça été moins serré que l'an passé.» Et qu'on se le tienne pour dit, le jeune homme entend bien réitérer l'exploit l'an prochain.«Je suis un militaire et tant que je suis ici, je vais travailler pour garder la coupe», souhaite celui qui aimerait bien concrétiser le dicton «Jamais deux sans trois!».

Pour sa part, Marie-Claude Brassard a savouré sa première couronne sur le circuit en quatre ans de participation et son titre a été confirmé à la toute dernière épreuve du calendrier, le Marathon de la zone portuaire de Chicoutimi. «J'ai terminé deuxième les deux dernières années, mais c'est la première fois que je termine première. Ça s'est joué sur la dernière course avec le marathon», a confirmé celle qui a été la première femme à remporter ledit marathon d'ailleurs.

Chez les femmes, la compétition a été particulièrement serrée. Brassard a devancé Lynda Gingras qui était particulièrement en feu cette année sur plusieurs circuits de courses (sur route, triathlon et trail notamment). «Lynda a été très très forte en triathlon, en duathlon, en course à pied. Elle a fait des temps incroyables. De faire le marathon à la dernière compétition a joué en ma faveur. Je souhaitais réussir à gagner la coupe un jour et je savais que faire un marathon allait m'aider, mais je ne voulais pas en faire un seulement pour ça. Il y a le fait que j'aime m'entraîner pour ça», explique celle qui n'aurait pas cru, au début de la saison, qu'elle remporterait le titre. Pense-t-elle répéter l'exploit l'an prochain? «On va prendre une année à la fois. Je prends la semaine pour réfléchir à mes objectifs», a rétorqué avec sagesse la maman de quatre enfants.

Gala pour les jeunes

Les jeunes n'ont pas été oubliés. La relève et l'avenir du circuit de course à pied a eu droit à son propre gala en matinée. Et en plus des six trophées décernés aux gagnants des épreuves du 3 km et 1,5 km, chacun des 25 jeunes est reparti avec un cadre personnalisé où on le félicitait et où on lui témoignait son importance, en soulignant en substance que son sourire en dit long sur son plaisir de courir, qu'il fait la fierté de ses parents et qu'il est l'avenir du circuit de course.

Pour ce qui est des vainqueurs du 1,5 km, les gagnantes sont: Léanne Carette (50 pts), Anaelle Carette (39 pts), Rosalie Guay et Florence Mergeay (16 pts chacune). Chez les garçons, Étienne Saint-Pierre (62), Mathis Bouchard-Rouleau (41) et Alexandre Mergeay (31) forment le podium. Sur la distance de 3 km, Alicia Guay (35), Justine Bernier (22) et Roxanne Lapointe (21) ont gagné le volet féminin. Du côté masculin, on retrouve Mathieu Auger (60), Michaël Simard (54) et Philippe Duperré (33).

Le Marathon du Saguenay n'est plus

Profitant du gala de fin de saison, la nouvelle présidente de l'Association régionale de course sur route, Bernadette Girard, a dévoilé quelques nouveautés qui marqueront la saison 2016.

Ainsi, comme en 2015, le calendrier de 2016 comportera un maximum de 23 courses. Toutefois, le Marathon du Saguenay disparaîtra de la programmation au profit d'une nouvelle course à Saint-Ambroise. «L'organisateur (du marathon du Saguenay) n'a pas maintenu sa participation aux tâches reliées à l'intégration du circuit. Il nous fait plaisir d'annoncer la tenu d'une nouvelle course à Saint-Ambroise le samedi 4 juin», a-t-elle expliqué d'entrée de jeu. Des changements techniques entreront en vigueur. Ainsi, les courses des jeunes s'adressant aux 12 ans et moins seront uniquement des distances de 1km. Chaque coureur désirant s'inscrire à une épreuve de 5 km et plus devra être âgé d'au moins 13 ans.

De plus, la sécurité étant au coeur des préoccupations de l'organisme, chaque organisation devra mettre en place un protocole de course destiné à sécuriser le parcours pour tous les coureurs. «Nous avons vécu des situations problématiques inquiétantes au cours de la saison 2015 et n'eût été de la vigilance d'un coureur, des accidents majeurs seraient survenus, a souligné la présidente. Les parcours devront dorénavant être sécurisés et balisés par des cônes pour signifier le tracé à prendre.»

Le manque de précision des distances des parcours ainsi que le système de pointage ont également fait l'objet de commentaires plus ou moins positifs. «Nous réitérons notre offre aux organisateurs pour mesurer le parcours avec justesse et ajouter cette touche de professionnalisme à leur événement», insiste Mme Girard.

Quant au système de pointage, il fera l'objet d'un vote en assemblée spéciale avec les organisateurs de courses. La formule utilisée tient compte de la distance parcourue, de sorte que plus la distance est longue, meilleur est le pointage. Ainsi, le résultat d'un marathon aura un impact majeur sur le classement. «Le point sera soumis aux organisateurs de courses puisque les fervents de longue distance sont en faveur du statu quo tandis que d'autres estiment que le marathon ne devrait pas interférer, la majorité des courses du circuit étant de 5, 10 et 15 km. Les avis sont de plus en plus partagés. Nous avons reçu quelques propositions et il faudra en débattre dans l'optique de représenter le plus fidèlement possible l'ensemble des coureurs. Le CA tiendra une assemblée spéciale des organisateurs pour qu'ils votent sur le système de pointage le plus représentatif de nos participants», a-t-elle conclu.

Plus de coureurs

Malgré une légère diminution du nombre de participants à au moins une course, l'Association régionale de course sur route constate une hausse de la gent féminine et une hausse de participation au total de toutes les courses.

L'hiver très froid a visiblement eu un impact sur l'entraînement des coureurs qui ont été moins nombreux aux différents événements du circuit de la Coupe Autocar Jeannois, surtout en début d'année. Cet impact s'est estompé durant la saison puisqu'en bout de ligne, un total de 5903 coureurs se sont inscrits aux 23 rendez-vous de la saison 2015, soit presque 200 de plus que l'an dernier (5714).

Ainsi, pour ce qui est des inscrits à «au moins une course», les statisticiens André Rancourt et Pierre Bergeron ont enregistré une baisse de 40 coureurs, passant de 2702 en 2014 à 2662 en 2015. Faut dire qu'en 2014, la course à pied avait fait un bond prodigieux de près de 500 inscrits de plus. Pour ce qui est des coureurs inscrits pour le classement du circuit (cinq courses ou plus), on note une légère hausse, passant de 252 coureurs l'an dernier à 265 en 2015.

Concernant la participation féminine, elle est en légère hausse, notamment au chapitre des inscriptions pour le classement du circuit. Ainsi, on dénombre 88 coureuses qui ont pris part à cinq courses ou plus cette année, soit 9 de plus que les deux années précédentes (79).

L'utilisation du système de préinscription en ligne a été couronnée de succès et contribue à limiter les erreurs. La formule reste donc en place et les dirigeants du circuit invitent les coureurs à l'utiliser sur une base régulière.

Mentionnons enfin que Bernadette Girard, qui succède à Guillaume Charest à la présidence, sera appuyée durant son mandat par Pierre Bergeron (statisticien), André Rancourt (trésorerie), René Couture, Suzie Fortin, Benoît Poiraudeau ainsi que Karine Potvin, la recrue du conseil d'administration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer