Anne Potvin, entraîneuse du mois de Sports Québec

L'entraîneuse originaire d'Alma Annie Potvin en compagnie de... (Photo courtoisie)

Agrandir

L'entraîneuse originaire d'Alma Annie Potvin en compagnie de l'une de ses protégées du Club d'athlétisme Dynamique de Laval, Ashley Germain.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Originaire d'Alma, l'entraîneuse d'athlétisme Annie Potvin mange les kilomètres sur les routes du Québec. L'organisme Sports Québec a souligné son dévouement en la nommant entraîneuse du mois.

Ancienne brillante athlète d'heptathlon, Annie Potvin fait partie du club d'athlétisme Dynamique de Laval depuis 2004 et a joint, en 2013, l'équipe du Vert & Or de l'Université de Sherbrooke en plus d'occuper le poste d'entraîneuse du Club d'athlétisme de Sherbrooke.

«C'est plus de 1200 kilomètres par semaine pour entraîner tous ces athlètes et les voir se réaliser en compétitions! Leur détermination, leur motivation personnelle et leur persévérance sont autant d'éléments qui m'incitent à poursuivre ce travail auprès d'eux. J'essaie de faire en sorte que chacun arrive à développer un niveau de confiance et un sentiment d'accomplissement personnel, peu importe le niveau. Leur mine radieuse, lorsqu'ils viennent tour à tour m'annoncer avoir réalisé un record personnel, me confirme chaque fois qu'investir tout ce temps dans leur développement personnel en vaut la peine», confie Annie Potvin dans un communiqué pour annoncer son honneur.

L'Almatoise a brillé jusqu'à la scène internationale de 1976 à 1989 dans la discipline de l'heptathlon, qui regroupe sept épreuves, soit le 100 mètres haies, le lancer du poids, le saut en hauteur et le 200 mètres, puis dans un deuxième temps, le saut en longueur, le lancer du javelot et le 800 mètres. Elle a été décorée trois années consécutives du titre d'athlète par excellence de l'année au gala méritas régional, de 1981 à 1983. Un de ses nombreux faits d'armes a été une médaille d'argent en 1982 lors des Jeux Panaméricains, au Vénézuéla. Après sa retraite, elle a délaissé l'athlétisme pendant dix ans avant d'y revenir, avec le chapeau d'entraîneuse. «À une certaine période (1999-2004) je suis allée enseigner à Blanc-Sablon et c'est le dynamisme des jeunes de l'endroit qui m'a amenée à les initier à l'athlétisme. De six élèves la première année, nous sommes passés à 46 membres de l'équipe quatre ans plus tard. Lors de mon retour vers les grands centres en 2005, je me suis jointe au club d'athlétisme Dynamique de Laval et j'y suis depuis», explique Annie Potvin qui a complété un baccalauréat et une maîtrise en éducation physique à l'Université de Sherbrooke pendant qu'elle sillonnait la planète pour ses compétitions sportives.

«C'est drôle à dire, mais j'ai mon niveau 3 au saut en hauteur, mais ayant pratiqué l'heptathlon pendant quelques années, j'ai de la facilité à développer des athlètes polyvalents. J'ai sept athlètes sur le programme excellence dans sept disciplines différentes (saut en hauteur, saut en longueur, lancer du disque, 100 mètres, pentathlon, heptathlon et saut à la perche)», souligne l'entraîneuse aux racines régionales qui a mené deux de ses jeunes protégés du Club d'athlétisme Dynamique de Laval, Tatiana Aholou et Ashley Germain, vers l'or aux Championnats canadiens jeunesse de la Légion l'été dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer