La Régate vole de ses propres ailes

Même si les quais sont maintenant rangés, les... (Photo Courtoisie, Valérie Doyle Simard)

Agrandir

Même si les quais sont maintenant rangés, les activités se poursuivent pour les membres du club d'aviron d'Alma.

Photo Courtoisie, Valérie Doyle Simard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Régate d'aviron de mer d'Alma sera de retour l'an prochain, mais elle aura plutôt lieu vers la fin août et ne sera plus associée à Festirame.

«On est dans un remodelage de la formule de la Régate pour laisser plus de place à l'aviron. Festirame nous a mentionné qu'elle nous laissait aller seul comme ça se fait pour d'autres événements», a confirmé François Bourgeois, responsable des communications pour le club Aviron Alma.

Leader pour l'aviron de mer au Québec, Guylaine Bernier avait exprimé en juillet dernier son scepticisme quant au potentiel du lac Saint-Jean à reproduire des conditions de mer. L'organisation jeannoise a toutefois réussi à convaincre la représentante de Rowing Canada de poursuivre l'aventure. En fin de semaine, elle est d'ailleurs en Floride, hôte du Pensacola International Coastal Rowing Regatta, pour promouvoir la 6e édition de la régate almatoise.

«Mme Bernier a décidé de continuer avec nous et elle a repris confiance. Elle a confirmé qu'elle voulait continuer à aller de l'avant avec les personnes en place. Ce qu'elle recherche, c'est plus de vagues. On parlé à des gens qui connaissent le lac et c'est vers le mois d'août qu'il y a plus souvent plus de vagues, plus de vent, etc. C'est donc plus propice pour la Régate d'aviron de mer», explique M. Bourgeois.

Après le parc national de Pointe-Taillon, l'organisation a tenu l'événement à la Colonie Richelieu cette année, dans l'espoir d'obtenir des conditions offrant un challenge intéressant pour l'aviron de mer. Malheureusement, la «mer intérieure» qu'est le lac Saint-Jean était beaucoup trop calme au goût de la grande dame de l'aviron de mer.

Pour l'instant, l'organisation devrait tenir l'édition 2016 à cet endroit. «On va probablement garder le site de la Colonie Richelieu. Ça a quand même bien fonctionné. Avec des dates différentes, on espère que le temps favorisera les conditions recherchées pour le challenge», ajoute-t-il.

Vendredi, une vingtaine de membres ont participé à l'assemblée générale du club Aviron Alma. Pour la prochaine édition, Marie-Pier Simard, coprésidente du club avec Michel Tremblay, prendra en charge le volet de la régate et travaillera à son développement tandis que Michel Tremblay se concentrera sur le développement du club. Le comité de la Régate se mettra en marche pour dénicher de nouveaux commanditaires et préparer l'édition 2016.

Leader pour l'aviron de mer au Québec, Guylaine... (Archives Le Progrès-Dimanche) - image 2.0

Agrandir

Leader pour l'aviron de mer au Québec, Guylaine Bernier avait exprimé en juillet dernier son scepticisme quant au potentiel du lac Saint-Jean à reproduire des conditions de mer. L'organisation jeannoise a toutefois réussi à convaincre la représentante de Rowing Canada de poursuivre l'aventure.

Archives Le Progrès-Dimanche

Club d'aviron d'Alma: dix membres de plus

Le club d'aviron d'Alma trace un bilan positif de la saison 2015, laquelle s'est soldée par une hausse d'environ une dizaine de membres par rapport à l'année dernière. Si bien que le club regroupe maintenant 42 membres provenant des quatre coins de la région qui sont inscrits auprès de l'association canadienne d'aviron.

Dans un bref communiqué, le club d'aviron d'Alma rappelle qu'il met à la disposition de ses membres une flotte d'une vingtaine de bateaux tous les jours de la semaine et des entraîneurs qualifiés quatre jours par semaine.

Les chiffres démontrent la popularité sans cesse grandissante pour ce sport méconnu. Les membres du club ont en effet pu profiter de plus de 1000 sorties d'aviron entre les mois de mai et novembre, soit une augmentation de près de 70% par rapport à 2014.

Les membres du club ont non seulement participé à diverses compétitions locales ou provinciales, mais ils ont en outre fort bien représenté la région en ramenant plusieurs médailles à leur cou.

Même si les quais sont maintenant rangés et le site du bassin Saint-Georges est placé en hivernage pour les six prochains mois, les activités se poursuivent pour les membres du club qui peuvent maintenir la forme en salle, au club Regain du centre Mario-Tremblay.

Il y aura par exemple une activité pour démystifier l'ergorameur. De plus, le club offre également des entraînements spécifiques reliés à l'aviron supervisés par Michel Tremblay. Les personnes intéressées n'ont qu'à surveiller l'horaire de ces entraînements sur la page Facebook du club Aviron d'Alma.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer