Patinage de vitesse: un sans-faute en qualifications

La Félicinoise Mariane Saint-Gelais a obtenu sa place... (Archives La Presse)

Agrandir

La Félicinoise Mariane Saint-Gelais a obtenu sa place pour les courses éliminatoires du 1500 mètres et du 500 mètres.

Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les patineurs canadiens ont réussi un sans-faute vendredi lors des qualifications de la deuxième Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, à Toronto. À l'image de leurs coéquipiers, les représentants de la région ont connu une journée initiale parfaite et peuvent encore tous remporter deux médailles individuelles.

La Baieriveraine Valérie Maltais a obtenu sa place pour les courses éliminatoires du 1500 mètres, samedi et du 1000 mètres, dimanche. La Félicinoise Mariane Saint-Gelais a fait de même au 1500 mètres en plus de se qualifier pour le 500 mètres. Sa compatriote Kasandra Bradette a également avancé au 500 et au 1000 mètres. Chez les hommes, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, n'a pas eu de problèmes dans ses deux courses de 500 mètres. «Je suis très content, la journée s'est bien déroulée, a résumé le gagnant de l'argent au 1000 mètres, la semaine dernière, à Montréal. J'ai passé beaucoup de temps en avant, j'allais très vite et j'ai également réussi de bons dépassements, alors ça s'en vient bien. Je vise encore des podiums en fin de semaine.»

Après une première fin de semaine décevante, avec deux pénalités en demi-finale, Valérie Maltais est déterminée à se racheter. «Ça fait partie du courte piste de prendre des chances, de faire preuve de combativité dans les dépassements, et je me dis que le niveau d'intensité était là la semaine dernière. Je me sentais extrêmement bien, capable d'aller chercher des podiums, alors oui, c'était un peu frustrant de se faire couper le chemin vers la finale. En même temps, il faut que j'apprenne de ça, a-t-elle indiqué hier après sa journée de travail. La bonne nouvelle, c'est que j'avais la même énergie encore aujourd'hui. Alors je vais pouvoir dormir tranquille ce soir, en me disant qu'il me reste juste à bien me reposer pour les courses de samedi et dimanche.»

La compétition inaugurale a été différente pour Mariane Saint-Gelais qui a décroché l'or au 500 et l'argent au 1000 mètres. «La glace est différente ici par rapport à Montréal, alors il a fallu que je sois prudente, mais la journée s'est quand même bien passée, je me suis qualifiée et le spectacle continue, a-t-elle indiqué. J'espère qu'il y aura de bonnes foules en fin de semaine, on veut montrer aux gens de la région à quel point le Canada est bon en courte piste. Dans mon cas, je vais viser une autre médaille d'or au 500m.»

Au relais, la formation canadienne féminine, composée de Valérie Maltais, Marianne St-Gelais, Kasandra Bradette et Audrey Phaneuf, a terminé au premier rang de sa vague pour passer en demi-finale. Charles Hamelin, Charle Cournoyer, Sasha Fathoullin and Samuel Girard ont également poursuivi leur route chez les hommes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer