Bute, un négligé très confiant

Eleider «Storm» Alvarez, Oscar «Kaboom» Rivas, Lucian «Le... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Eleider «Storm» Alvarez, Oscar «Kaboom» Rivas, Lucian «Le Tombeur» Bute et le vice-président des opérations du Groupe Yvon Michel, Bernard Barré, étaient de passage à la Cage aux sports d'Alma.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ancien champion du monde de la IBF, Lucian Bute, ne se formalise pas d'être le «négligé» dans le combat pour le titre des super-moyens qui l'opposera au Britannique James DeGale, le 28 novembre, au Centre Vidéotron de Québec, car il entend bien confondre tous les sceptiques présents, y compris DeGale.

«Je pense que ce sera une très grave erreur de sa part de me prendre à la légère et de penser déjà à son prochain combat. (DeGale) peut avoir des surprises le 28 novembre. J'en suis convaincu. Et c'est tant mieux pour moi s'il me prend à la légère. J'aime cette situation», a commenté le Roumain d'origine qui tentera de reconquérir la ceinture qu'il a arborée pendant cinq ans.

Lucian Bute (32-2, 25 K.-O.) effectue un blitz de promotion en vue du gala du 28 novembre. Vendredi midi, il était de passage à La Cage d'Alma pour rencontrer les médias et quelques jeunes pugilistes et amateurs de boxe présents. Pour cette première visite en sol almatois, il était accompagné de deux pugilistes colombiens qui animeront aussi cette soirée, soit Eleider «Storm» Alvarez (18-0, 10 K.-O.) et Oscar «Kaboom» Rivas (17-0, 12 K.-O.), et du vice-président des opérations du Groupe Yvon Michel (GYM), Bernard Barré.

Lucian Bute a profité de son passage dans... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

Lucian Bute a profité de son passage dans la région pour rencontrer des partisans et de jeunes pugilistes. Il signe ici les gants de Marc-André Simard, membre du Club de boxe de Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Lucian Bute se montre confiant face à son adversaire, même s'il est conscient que ce sera une rude bataille, très tactique, contre un adversaire parfaitement ambidextre. «Il est très imprévisible et de la façon dont il peut changer gaucher/droitier, ça peut causer un problème. Toutefois, je me prépare à toutes les possibilités, assure le sympathique boxeur. J'ai un de mes (trois) partenaires d'entraînement qui change aussi de garde. On se prépare pour ce type de stratégie. Pour la majorité de ses combats, DeGale (21-1, 14 K.-O.) est un vrai gaucher, mais de temps en temps il change.»

Depuis qu'il s'entraîne sous la supervision des frères Howard et Otis Grant, Bute estime avoir progressé. «À mon dernier combat (contre Di Luisa en août), on a vu un changement et c'est sûr que vous constaterez un autre changement le 28. Je n'hésite pas, je laisse aller les coups, je bouge beaucoup plus la tête et je suis plus agressif, fait-il valoir. Je suis très content des mes performances jusqu'à maintenant et mes entraîneurs aussi. Je progresse chaque jour. C'est sûr qu'il reste encore trois semaines avant le combat et qu'on a encore du temps, mais le gros entraînement est pas mal terminé», a indiqué celui qui prévoit «une soirée explosive pour la boxe et une soirée mémorable» pour les spectateurs et les amateurs.

«Je suis content d'avoir cette chance»

Pour Lucian Bute, le combat de championnat du 28 novembre ne sera pas son dernier, peu importe l'issue. «Je suis content d'avoir cette chance, mais je ne l'aborde pas comme un combat de la dernière chance parce que je n'ai pas fini ma carrière et je n'ai même pas pensé arrêter la boxe. C'est mon rêve de devenir pour la deuxième fois champion du monde et c'est une opportunité. Je sais que j'en suis capable et j'ai confiance que ça va bien aller.»

Lucian Bute veut aussi dissiper tous les doutes générés par ses défaites aux mains de Carl Froch et de Jean Pascal.

«Ça arrive dans la boxe et c'est normal. Dans mes trois dernières années, je n'ai livré que deux combats et je n'ai pas performé comme il faut. J'ai perdu contre Froch et Pascal. Oui, les gens ont commencé à douter un peu, mais je suis bien confiant. Je suis en santé, j'ai encore le goût de boxer, j'aime ce que je fais et j'ai la patience pour m'entraîner très fort. Je suis tout le temps au gym. J'ai confiance que le 28, les gens vont effacer les doutes et croire que Lucian Bute est encore là, qu'il a encore son mot à dire dans la boxe. Je ne fais pas de promesses, mais je sais qui je suis et les efforts que je mets à l'entraînement. Je vais mettre toutes les chances de mon côté pour gagner la ceinture. C'est une chance pour moi de devenir champion du monde pour une 2e fois et je ne veux pas passer à côté de cette opportunité», a-t-il répété.

Au moins 12 000 spectateurs sont attendus au Centre Vidéotron pour cet événement qui mettra en vedette Bute, «qui a marqué la boxe au Québec», souligne le promoteur Bernard Barré. «Il a le record du plus grand nombre de championnats du monde. Il va participer à son 12e combat de championnat du monde. Il en a gagné dix et perdu un. Même Arturo Gatti n'a pas fait ça!»

Alvarez et Rivas

L'autre affrontement qui retiendra l'attention sera le combat éliminatoire WBC chez les mi-lourds qui opposera l'aspirant # 1, Isaac «Golden Boy» Chilemba (24-2-2, 10 K.-O.), natif du Malawi, au Colombien d'origine Eleider «Storm» Alvarez (18-0, 10 K.-O.). «Celui qui gagnera va devenir l'aspirant obligatoire d'Adonis Stevenson dans les neuf prochains mois», a précisé M. Barré.

Concernant Oscar «Kaboom» Rivas (17-0, 12 K.-O.), il aspire à percer le top-10 mondial des poids lourds. Rivas a fait écarquiller des yeux lorsqu'il a facilement dominé Jason Pettaway en juin dernier à Washington. «Il est allé chercher beaucoup de crédibilité. Il est peut-être à une victoire de percer le top-10 mondial dans une catégorie à part. Son adversaire n'est pas encore connu, mais on lui cherche quelqu'un d'un bon calibre pour améliorer ses chances de combat de championnat», a conclu Bernard Barré.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer