Beta Crux inauguré samedi

Qu'ils soient des adeptes de l'escalade de bloc... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Qu'ils soient des adeptes de l'escalade de bloc ou de simples curieux de découvrir cette discipline, les gens de tous âges ont rendez-vous samedi au nouveau centre intérieur Beta Crux sis au 332 rue du Havre à Chicoutimi pour des essais gratuits.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ouvert en mai, le premier centre intérieur d'escalade de bloc à Saguenay, Beta Crux, inaugurera officiellement sa saison, samedi, avec la tenue d'une journée portes ouvertes. Jeunes et moins jeunes pourront donc découvrir gratuitement cette discipline entre 13h et 19h aux installations sises au 332 rue du Havre, à Chicoutimi (près du Local des jeunes).

Louis-Philippe Pineault est à l'origine de ce projet... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 1.0

Agrandir

Louis-Philippe Pineault est à l'origine de ce projet parrainé par la Fédération québécoise de la montagne et de l'escalade.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

L'idée a germé dans la tête de Louis-Philippe Pineault, un membre du Club de montagne du Saguenay depuis plusieurs années. Le Chicoutimien, qui venait de terminer son diplôme en droit notarial à Montréal, avait constaté cette lacune à son retour au Saguenay en septembre dernier. «J'étais un peu déprimé de voir qu'il n'y avait pas d'installations intérieures et que les choses n'avaient pas changé. On a une belle région pour la pratique de l'escalade. Par contre, l'escalade intérieure n'est pas vraiment développée, ce qui fait qu'on a trouvé intéressant de démarrer ce volet. On a besoin d'un centre intérieur pour s'entraîner. Je m'implique depuis plusieurs années dans les clubs et je voulais rassembler les grimpeurs et faire la promotion de l'escalade», a-t-il expliqué en entrevue.

Après avoir reçu l'aval du club, le jeune entrepreneur de 27 ans a obtenu le soutien financier de son père, Alain Pineault, par l'entremise de son entreprise Refraco, et il a déniché le local de la rue du Havre, sis près de l'intersection avec la rue Racine. Le jeune homme a pris possession des lieux au début avril et a ouvert officieusement l'endroit à la fin mai. Le projet, qui représente un investissement global de 20 000 $ (incluant la location du local et l'assurance), est parrainé par la Fédération québécoise de la montagne et de l'escalade (FQME). Déjà 22 membres ont acheté leur abonnement annuel (270$), mais il est possible de s'acheter un billet journalier au coût de 7 $ pour les membres de la FQME et de 10 $ pour les non-membres. Une dizaine de membres du club de montagne se partagent les heures d'ouverture du centre et supervisent les grimpeurs en herbe ou plus aguerris.

Pour tous

L'escalade de bloc se pratique sans harnais et exige peu de matériel, ce qui en fait un sport très accessible. Au centre de la rue du Havre, les adeptes disposent de voies qui peuvent être renouvelées assez souvent sur une surface de 40 pieds de large par 10 pieds de haut. Un épais matelas d'un pied et demi amortit les chutes. «Ça permet d'offrir un bon lieu d'entraînement, autant pour les nouveaux adeptes que les avancés. Ce style d'escalade est apparu dans les années 40 à l'initiative d'alpinistes qui souhaitaient reproduire des sections dures dans leurs longues voies. À la base, c'était utilisé comme entraînement pour développer la force et la puissance. Avec le temps, l'escalade de bloc est devenue une pratique distincte et une discipline à part entière», explique Louis-Philippe Pineault qui agit comme gestionnaire du centre. Le défi ne l'inquiète pas, car «c'est ma passion!».

«Aucun prérequis n'est nécessaire. Tous les intéressés, petits ou grands, pourront s'initier gratuitement aux parcours de blocs et tester leurs capacités, samedi. Des démonstrations seront aussi offertes au cours de la journée.» Des chaussons d'escalade sont aussi disponibles sur place. Le centre est ouvert à compter de 19h le soir, mais pour s'assurer des heures d'ouverture, il vaut mieux vérifier sur page la page Facebook du groupe public Beta Crux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer