Cure de jouvence à l'aréna de Kénogami

À l'instar du Foyer des loisirs, le Pavillon... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

À l'instar du Foyer des loisirs, le Pavillon sportif de Kénogami dispose de planchers chauffés pour la section des estrades. De plus, de nouvelles baies vitrées ont été installées autour de la patinoire et derrière les bancs des joueurs.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Six mois et 4 millions $ plus tard, le Pavillon sportif de Kénogami brille comme un sou neuf. En fait, la partie aréna de la bâtisse érigée en 1972 a été refaite de A à Z, de sorte que les membres du club de patinage artistique Les Mazurkas et les hockeyeurs ont désormais accès à des infrastructures modernes et écoénergétiques. L'endroit sera d'ailleurs accessible à compter de dimanche matin.

Mercredi, les médias ont été convoqués à une visite des installations rénovées. Ce n'était d'ailleurs pas un luxe, les dernières améliorations ayant été effectuées en 1983 sous l'égide de Francis Dufour, alors maire de Jonquière. «En mai, il ne restait que les quatre murs, dont un qui était détérioré. Tout le reste a été arraché et refait à neuf. On a autant de bancs qu'avant (850 places) et on respecte les normes», a résumé le maire Jean Tremblay. De fait, les estrades situées à droite de l'entrée principale ont été retirées et entièrement réaménagées à la gauche, tandis que la patinoire comme telle a été déplacée et creusée pour l'installation du nouveau système de réfrigération. Saguenay avait d'ailleurs obtenu, en 2012, une subvention de 700 000 $ pour procéder au remplacement du système de réfrigération fonctionnant au fréon.

De nouveaux matériaux (feuilles d'aluminium au plafond) combinés à de la récupération de chaleur généreront des économies d'énergie évaluées de 35 000 $ à 40 000 $ par année.

«Les planchers des gradins sont chauffés comme ceux du Foyer des loisirs. C'est très confortable et ça ne coûte rien parce qu'on se sert de la chaleur des compresseurs. Tout ce qu'on a eu à faire, c'est de placer des tuyaux sous le ciment», souligne le premier magistrat.

L'éclairage a été amélioré, de nouvelles baies vitrées ont été installées autour de la patinoire et à l'arrière des bancs des joueurs, histoire de protéger les équipes d'éventuels débordements de partisans. Les vestiaires des hockeyeurs et la salle des Mazurkas ont été entièrement refaits et la salle mécanique est à la fine pointe, de sorte qu'elle devrait être en mesure d'être fonctionnelle pour plusieurs années.

Respect des coûts

Le maire Jean Tremblay a souligné avec fierté que le budget et les délais ont été respectés, et ce, malgré quelques mauvaises surprises. «La structure derrière la salle d'accueil était finie et le bas d'un mur complet (à droite de la patinoire) était complètement fini. Le gel entrait et c'est pourquoi les gradins avaient travaillé. On a tout refait le bas du mur. On a refait toutes les salles et elles ont été adaptées pour les personnes handicapées. Elles étaient plus détériorées que l'on pensait et on a dû prendre des décisions», a mentionné le maire Tremblay. Les plans ont été confiés à la firme Éric Painchaud architecte et associés tandis que les travaux ont été réalisés par l'entreprise Construction TechniPro.

Le Pavillon sportif de Kénogami sera accessible de 13h à 1h, du lundi au vendredi, et de 7h à 1h les samedis et dimanches. Il dessert principalement le programme sport-études en patinage artistique et le club Les Mazurkas, en plus des hockeyeurs.

Concernant le centre Georges-Vézina, le maire a indiqué que la municipalité est en attente de réponse des demandes de subventions logées pour les travaux envisagés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer