Cyclocross: une compétition dans la région en 2016?

Adèle Normand... (Photo courtoisie Maude Normand)

Agrandir

Adèle Normand

Photo courtoisie Maude Normand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Le succès remporté par quelques athlètes du Club cycliste Tourcom Proco d'Alma au Championnat provincial de cyclocross, dimanche, à Sherbrooke, pourrait bien se traduire par une première compétition de cette discipline au Saguenay-Lac-Saint-Jean dès 2016.

Président du club almatois, Louis Normand ne rejette surtout pas cette idée. Au contraire, il assure que les clubs Tourcom-Proco et Acidose lactique regarderont sérieusement la possibilité d'organiser une compétition l'an prochain.

«Ce serait une belle façon de mieux faire connaître ce sport et je crois que plusieurs cyclistes de la région auraient envie d'y participer, souligne Louis Normand. On commence déjà à regarder des sites potentiels. Il y a plusieurs endroits intéressants dans la région. On pourrait même présenter une compétition en milieu urbain.»

Adèle et Florence Normand ont terminé respectivement première et troisième de la division minime féminine, en fin de semaine. Leurs coéquipiers Flore-Anne Bilodeau (minime) et William Pilote (cadet) ont obtenu une quatrième et une troisième position.

Le cyclocross est un sport encore peu connu dans la région, mais il est aussi en pleine ascension au Québec. Mélange entre le vélo de montagne et la route, il est présenté en circuit fermé sur un parcours qui s'étend habituellement sur deux ou trois kilomètres. Les cyclistes sont confrontés à des obstacles, des passages très techniques et des changements de surfaces. Ils peuvent également être appelés à porter leur vélo lorsqu'un passage s'avère trop difficile ou qu'un obstacle ne peut tout simplement pas être négocié en roulant. Le vélo de cyclo-cross ressemble à un vélo de route, mais les roues sont légèrement plus larges. Certains coureurs utilisent aussi un vélo de montagne.

«Le cyclo-cross est un sport encore plus âgé que le vélo de montagne, note Louis Normand. En Europe, ce sport est pratiqué depuis 80 ans. Il a été inventé par des militaires.

«Au Québec, c'est un sport en explosion. C'est très tendance. Lors des compétitions, il y a plus de 90 participants lors des départs pour adultes.»

Louis Normand rappelle qu'il existe maintenant au Québec un circuit officiel de cyclocross. Ses activités débutent en septembre, après la saison sur route, et ses compétitions sont concentrées sur six fins de semaine, à raison de deux épreuves par week-end.

Quelques jeunes athlètes du club almatois ont choisi de participer à ses activités après leur saison sur route afin de parfaire leur entraînement. À ce niveau, les soeurs Adèle (qui est aussi championne provinciale sur route) et Florence Normand ont rapidement été imitées par Flore-Anne Bilodeau et Maxim Lapointe. Cette dernière n'a cependant pas participé au championnat provincial.

«Pour les premières compétitions, les filles ont utilisé les vélos hybrides de leurs grands-parents que nous avons modifiés légèrement, raconte Louis Normand. Nous avons ensuite trouvé des cadres de cyclo-cross.»

Autres régionaux

Notons que d'autres cyclistes de la région ont participé au championnat provincial, en fin de semaine. Léandre Bouchard (6e), Guillaume Boivin (12e), David Maltais (15e) et Elliott Doyle (16e) ont évolué dans la division senior. Catherine Fleury (4e) et Elsie Torresan (5e) ont tenté leur chance dans la catégorie élite féminine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer