Jeannois : troisième période coûteuse

Les Jeannois ont subi un revers de 3-1,... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Les Jeannois ont subi un revers de 3-1, dimanche, contre les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

En accueillant les Cougars du Collège Champlain-Lennoxville, les Jeannois du Collège d'Alma avaient du pain sur la planche, hier après-midi. L'équipe dirigée par l'ancien hockeyeur Stéphan Lebeau partage le premier rang du hockey collégial québécois avec les Dragons du Collège Laflèche. Malgré une bonne opposition des Jeannois, les Cougars ont amélioré leur fiche en se sauvant avec une victoire de 3-1.

Trois buts sans réplique de leur part en troisième période ont fait la différence dans un match où les Jeannois ont été pratiquement parfaits pendant 40 minutes. Au cours des deux premiers engagements, ils ont respecté les consignes, pris une avance de 1-0, sur un but en avantage numérique de Sébastien Dénommé, et limité les visiteurs à seulement douze lancers. Mais ce petit coussin n'a pas tenu.

«Nous avons disputé un bon match, a assuré l'entraîneur des Jeannois, Pascal Hudon. Leur gardien a été bon. Il nous a empêchés de prendre les devants 2-0.

«Défensivement, nous avons très bien travaillé. Ils n'avaient que douze lancers après deux périodes. C'était notre plan de match. Nous avions demandé à nos joueurs de se souvenir de l'identité de notre équipe. Nous avons une bonne équipe défensive, nous sommes capables de jouer dans les structures et nous sommes capables de travailler. Mais nous n'avons pas beaucoup de talent pour marquer des buts.

«C'est la première fois cette année que je suis vraiment déçu du résultat. Je suis très content de notre effort. Nous avons bien joué et je considère que nous méritions la victoire plus que l'adversaire. Mais ils ont eux aussi bien joué. C'était un bon match de hockey. C'était 1-0 après deux périodes, ça patinait, ça frappait et les deux équipes respectaient bien leur plan de match. En troisième période, ils ont été plus opportunistes. Nous avons poussé jusqu'au bout et nous aurions pu être plus opportunistes.»

Pendant un instant, avec 33 secondes à jouer, les Jeannois ont cru avoir été opportunistes. Ils ont marqué pendant un avantage numérique, mais l'officiel a refusé le but en expliquant que la rondelle avait franchi la petite ligne rouge après que le filet ait été déplacé (par le gardien des Cougars).

Après la rencontre, Pascal Hudon a regardé la séquence à plusieurs reprises. Conscient qu'il ne pouvait rien y changer, il avait peine à comprendre la décision de l'officiel

«Nous avons vécu la même situation samedi et l'arbitre a donné le but. C'était pareil. L'arbitre de samedi nous a dit qu'il devait donner le but parce que la rondelle était entrée au moment où le gardien déplaçait le filet. Celui d'aujourd'hui (dimanche) nous a dit le contraire», a noté Pascal Hudon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer