Coupe du monde: Saint-Gelais gagne l'argent

Marianne Saint-Gelais a mérité une première médaille, au... (Photo Presse canadienne)

Agrandir

Marianne Saint-Gelais a mérité une première médaille, au 1000 mètres, lors de la première Coupe du monde de la saison.

Photo Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marianne Saint-Gelais a mérité une première médaille, au 1000 mètres, lors de la première Coupe du monde de la saison à l'aréna Maurice-Richard de Montréal.

En finale, après avoir difficilement assuré sa qualification, la Félicinoise a pris le deuxième rang, derrière la Sud-Coréenne Choi Minjeong. Elle reprend donc là où elle avait laissé l'hiver dernier après avoir remporté 12 médailles en six épreuves en 2014-2015.

«Trois millièmes de seconde, c'est assez serré, a souligné Saint-Gelais à propos de sa vague demi-finale. J'étais fière parce que je n'ai pas abandonné. Toutes les fois où l'entraîneur Frédéric Blackburn nous à dit à l'entraînement de continuer à pousser jusqu'à la ligne d'arrivée malgré la fatigue, ç'a rapporté ici. Ça m'a donné confiance pour la finale. Je me suis dit qu'à ce stade-là, il ne fallait pas faire d'erreur, je devais être solide, il ne fallait pas que je me laisse avoir.

«Je me suis quand même fait un petit peu déjouer en finale, alors que les trois autres patineuses m'ont dépassée en même temps, au moment où je n'avais pas vraiment la vitesse nécessaire pour réagir. Mais comme j'avais vraiment des jambes avec trois tours à faire, je me suis dit qu'il fallait que j'y aille et que je donne tout, a-t-elle analysé sur la finale. Sauf que la Coréenne était en jambes aussi, elle était impossible à rattraper aujourd'hui, alors ma médaille d'argent est le juste reflet de ce qui s'est passé.»

Sa coéquipière Kim Boutin, de Sherbrooke, a également mérité une médaille d'argent, au 1500 mètres, une troisième en carrière et en prime, son meilleur résultat en carrière. «C'était un de mes objectifs cette année d'obtenir un podium au 1500 m, donc pour moi, cette deuxième place est un résultat assez important, a commenté Boutin. J'aurais pu essayer de suivre un peu plus Shim à la fin, mais mes défauts techniques sont ressortis avec le stress, donc je pense que la prochaine étape, ce sera de mieux maîtriser ma technique et de réussir un autre podium.»

Sur cette même distance, la Baieriveraine Valérie Maltais a été éliminée en demi-finale à la suite d'une pénalité.

Chez les hommes, Charles Hamelin (chute) et Patrick Duffy (4e), au 1000 mètres, ainsi que François Hamelin, 4e au 1500 mètres, ont accédé à la ronde ultime, sans mériter de médaille. Recrue sur l'équipe nationale, Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau, a remporté la finale B du 1500 mètres pour conclure sa journée en 8e place.

Le relais féminin, composé de Marianne Saint-Gelais, Valérie Maltais, Kim Boutin et Audrey Phaneuf, s'est qualifié pour la finale A de dimanche avec une deuxième place en demi-finale. Ce n'est pas le cas du relais masculin alors que Charles et François Hamelin, Charle Cournoyer et Samuel Girard ont dû se contenter du troisième rang de leur vague.

Les épreuves individuelles se poursuivront également dimanche avec le 500 et le 1000 mètres. Chez les patineurs régionaux, Marianne St-Gelais, Kasandra Bradette, de Saint-Félicien et Samuel Girard seront en action au 500 mètres et Valérie Maltais au 1000 mètres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer