Le Canadien s'effondre

Les Oilers ont totalement dominé le Tricolore au... (Photo Presse Canadienne)

Agrandir

Les Oilers ont totalement dominé le Tricolore au chapitre des tirs au but dans les 40 dernières minutes de jeu (22-10), si bien que le Canadien ne faisait que se défendre.

Photo Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Une soirée qui s'annonçait amusante s'est transformée en véritable cauchemar pour le Canadien de Montréal, jeudi.

En avance 3-0 après vingt minutes, la troupe de Michel Therrien a laissé filer cette priorité pour finalement s'incliner 4-3 face aux Oilers d'Edmonton.

Après les buts de Brendan Gallagher, Torrey Mitchell et d'Alex Galchenyuk, le Canadien semblait en voie d'écraser les pauvres Oilers, qui avaient perdu leurs trois derniers matchs. Les locaux ont cependant ouvert la machine à compter de la deuxième période pour renverser la vapeur.

Ils ont totalement dominé le Tricolore au chapitre des tirs au but dans les 40 dernières minutes de jeu (22-10), si bien que le Canadien ne faisait que se défendre.

Un but de Leon Draisaitl, qui avait été rappelé au cours de la journée, dans la dernière minute de la deuxième période a donné espoir aux Oilers. Brandon Davidson et Benoit Pouliot ont touché la cible à moins de cinq minutes d'intervalle au dernier tiers pour compléter la remontée.

Le cauchemar de la formation montréalaise n'était pas terminé puisque Draisaitl a décidé de revenir à la charge. La recrue a enfilé son deuxième de la saison avec 1: 02 à écouler au match, alors qu'il avait été laissé fin seul dans l'enclave.

Carey Price, qui n'a toujours pas gagné au Rexall Place en quatre départs, a repoussé 23 lancers. De l'autre côté, Cam Talbot n'a fait face qu'à 21 tirs.

Le Canadien tentera d'effacer cette difficile défaite dès vendredi soir, face aux Flames à Calgary.

Départ canon, arrivée amorphe

Malgré un début de match extrêmement combatif des Oilers, qui ont bénéficié d'un avantage numérique d'entrée de jeu, le Canadien a réussi à renverser la vapeur en milieu de période alors qu'il évoluait avec l'avantage d'un homme.

Le jeu de puissance s'est installé en zone adverse et P.K. Subban a décoché un tir foudroyant de la ligne bleue qu'a habilement fait dévier Gallagher, qui était posté directement devant Talbot.

Visiblement inspiré par ce but, le Tricolore a accentué la pression pour doubler son avance. Cette fois, Mitchell a profité du travail acharné de Devante Smith-Pelly à la ligne bleue pour soutirer la rondelle à Oscar Klefbom et battre Talbot d'un tir des poignets précis par-dessus l'épaule gauche à 16: 56.

Moins d'une minute plus tard, Galchenyuk a accepté la passe chirurgicale d'Andrei Markov pour donner trois buts de priorité aux siens.

Les Oilers ont retrouvé vie à compter de la deuxième période. Draisaitl a réduit l'écart en avantage numérique lorsqu'il a marqué en profitant d'un rebond chanceux de la bande derrière le filet avec moins d'une minute à écouler. Sur la séquence, Alexei Emelin a repoussé la rondelle au vol, mais la reprise vidéo a démontré que le disque avait dépassé la ligne rouge de quelques centimètres à peine.

Les Oilers ont bien failli réduire l'écart à un but lors d'une supériorité numérique en début de troisième, mais Subban a stoppé la rondelle sur la ligne rouge pour conserver l'avance des siens. Le flamboyant défenseur n'a cependant rien pu faire sur le boulet de Davidson, qui a réduit l'écart à 3-2. Ni sur l'échappée de Pouliot, qui a créé l'égalité à 10: 43.

Draisaitl a mis la touche finale à la remontée victorieuse en acceptant la passe de Ryan Nugent-Hopkins alors qu'il avait été laissé fin seul devant le filet de Price en fin de rencontre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer