Une pétition pour la Route verte remise à Couillard

Michel de Champlain, président de la Véloroute des... (Photo courtoisie)

Agrandir

Michel de Champlain, président de la Véloroute des Bleuets, Jean-Pierre Boivin, président du comité intermunicipal de coordination de la Véloroute des Bleuets, Hugues Ouellet, président du créneau d'excellence en tourisme d'aventure et écotourisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean, et David Lecointre, directeur général de la Véloroute des Bleuets, posent en compagnie du premier ministre Philippe Couillard lors du dépôt de la pétition «Sauvons notre Route verte».

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Trois intervenants régionaux ont rencontré le premier ministre du Québec et député de Roberval, Philippe Couillard, lundi, afin de le sensibiliser à l'importance de rétablir le programme d'entretien de la Route verte et de lui remettre une copie de la pétition «Sauvons notre Route verte» signée par 48 000 personnes.

Jean-Pierre Boivin, président du comité intermunicipal de coordination de la Véloroute des Bleuets, Michel de Champlain, président de la Véloroute des Bleuets, et Hugues Ouellet, président du créneau d'excellence en tourisme d'aventure et écotourisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ont profité de leur rencontre avec Philippe Couillard pour exprimer leurs inquiétudes à propos de l'avenir de la Route verte dans la région. Ils lui ont rappelé qu'elle est devenue un produit d'appel touristique important au Saguenay-Lac-Saint-Jean, tout en précisant que la Véloroute des Bleuets, à elle seule, attire plus de 200 000 utilisateurs et génère des retombées économiques de 10 millions$ chaque année.

Ils ont demandé au premier ministre d'intervenir auprès des ministres concernés pour redonner vie au programme d'entretien de la Route verte.

Dans un communiqué, le directeur général de la Véloroute des Bleuets, David Lecointre, rappelle que Québec a aboli le budget de 2,8 millions$ prévu pour l'aide à la Route verte lors de la signature du pacte fiscal entre le gouvernement et les municipalités, en novembre 2014. Cette décision, qui affecte près de 55 pour cent du réseau régional, dont le circuit cyclable qui entoure le lac Saint-Jean, a donné naissance à la pétition «Sauvons notre Route verte», lancée par Équiterre le 21 août.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer