Aréna Marina-Larouche: l'ancienne conseillère émue

Marina Larouche a été honorée lors d'une cérémonie,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Marina Larouche a été honorée lors d'une cérémonie, hier, à l'aréna qui porte désormais son nom. Elle a reçu les bons mots du maire de Saguenay, Jean Tremblay, et du président du Club de hockey mineur de Chicoutimi, Bruce Aziz.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'inauguration de l'aréna Marina-Larouche a pris la forme d'un hommage pour l'ancienne conseillère municipale, hier après-midi.

Pour l'occasion, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, était sur place, tout comme la très grande majorité du conseil municipal actuel, ainsi que plusieurs proches de Marina Larouche qui était vraiment très émue par l'attention. «C'est vrai que je pleure, mais je suis faite de même. Dans ces moments, l'émotion me submerge», a-t-elle laissé tomber, blaguant ensuite qu'elle espérait qu'un tremblement de terre ne fasse pas tomber l'aréna et du même coup, son nom maintenant affiché sur la devanture.

En plus d'une haie d'honneur à l'entrée du centre sportif par des jeunes joueurs, celle qui a été associée pendant 28 ans à l'administration municipale a reçu une plaque-souvenir, relatant ses nombreuses années au sein du Club de hockey mineur de Chicoutimi. Le président Bruce Aziz a fait partie des intervenants qui ont pris la parole pour souligner son travail.

Le nouveau député fédéral de Chicoutimi-Le fjord, Denis Lemieux, qu'elle avait décidé d'appuyer pendant la dernière campagne électorale, était également sur place. Ce dernier devrait normalement rencontrer les dirigeants municipaux d'ici la semaine prochaine.  

Dans son allocution, qui a duré plusieurs minutes, Jean Tremblay a profité de l'occasion pour évoquer de nombreux souvenirs de sa longue relation avec Marina Larouche, une alliée depuis le début de son règne à la tête de la ville. Il cherchait un équipement sportif significatif «pour se rappeler de son travail extraordinaire» et l'ancien aréna du Plateau du Parc était tout désigné à son avis. «Je suis content que le conseil ait appuyé la proposition. Ç'a été unanime. Tout le monde trouvait que ça convenait parfaitement bien», a confié Jean Tremblay devant un auditoire d'une cinquantaine de personnes.

Bâti au milieu des années 70, l'aréna Marina-Larouche a reçu une cure de rajeunissement importante de plus de trois millions $ lors des derniers mois. En plus du système de refroidissement et de la dalle de béton de la patinoire, le système d'éclairage ainsi qu'un rafraîchissement des estrades, du hall d'entrée et des vestiaires.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer