Le tennis, une affaire de famille

Patricia Hy-Boulais accompagne sa fille Isabelle, cette semaine,... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Patricia Hy-Boulais accompagne sa fille Isabelle, cette semaine, au Challenger Banque Nationale de Saguenay.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Le Challenger Banque Nationale de Saguenay accueille une grande dame de l'histoire du tennis canadien, cette semaine. Patricia Hy-Boulais y ajoute son grain de sel, bien que sa carrière sur le court soit terminée depuis 1998.

Membre du Temple de la renommée de Tennis Canada depuis 2004, après une carrière qui l'a vue atteindre le 28e rang mondial en simple (en 1993) et le 36e en double (en 1987), Patricia Hy-Boulais accompagne sa fille de 15 ans à Saguenay. Isabelle Boulais, qui a obtenu un laissez-passer de Tennis Canada pour le tournoi doté d'une bourse totale de 50 000 $, fait partie de l'avenir du tennis canadien.

Elle pourrait difficilement être mieux entourée pour faire ses premiers pas. Pour Isabelle Boulais, le tennis est une affaire de sa famille. Sa mère a marqué l'histoire de ce sport au pays et son père, Yves Boulais, est un de ses meilleurs entraîneurs. Son frère Justin, âgé de 14 ans, est également un joueur de tennis, mais il est présentement ralenti par des blessures provoquées par sa croissance.

«Nous n'avons jamais cherché à les pousser vers le tennis quand ils étaient plus jeunes, raconte Patricia Hy-Boulais. Mais nous avions un programme de coordination pour les jeunes enfants. Une bonne coordination est nécessaire dans tous les sports. Le programme se déroulait sur un terrain de tennis, dans l'espoir qu'ils développent de l'intérêt pour ce sport. Quand ils l'ont fait, il fallait ensuite déterminer s'ils étaient prêts à y mettre du sérieux.

«En chemin, nous nous sommes toujours assurés qu'ils choisissent le tennis parce qu'ils ont la passion de ce sport et non en raison de ce que j'ai fait ou de ce qu'Yves a fait. S'ils avaient voulu jouer à cause de nous, ça n'aurait pas pu durer. Jusqu'à maintenant, ils nous ont montré qu'ils jouent au tennis pour eux.»

Après avoir passé quelques années aux États-Unis, la famille Hy-Boulais demeure aujourd'hui à Toronto. Yves Boulais est le directeur du tennis au Ontario Racquet Club, à Mississauga, et Patricia Hy-Boulais fait partie des responsables d'un programme d'excellence en tennis.

Fille d'un ancien joueur qui a participé à la Coupe Davis, Patricia Hy-Boulais a pratiquement toujours consacré beaucoup de temps au tennis. Sa seule période loin de ce sport, après sa retraite forcée par une blessure à un genou, a duré neuf mois. Après avoir exploré d'autres champs d'action, elle a rapidement constaté que le tennis a fait et fera toujours partie de sa vie.

Aujourd'hui, son genou l'empêche toujours de jouer, mais il lui permet tout de même de frapper des balles et de suivre le développement des plus jeunes. Elle assure le faire sans trop de difficulté.

«Je suis très calme quand je regarde jouer Isabelle parce que le travail a été fait auparavant sur le terrain d'entraînement, précise-t-elle. Le reste lui appartient sur le terrain. Quand je la regarde, je ne joue pas le match à sa place. Je surveille ce qui doit être amélioré. Elle est jeune et je veux m'assurer qu'elle vive une expérience agréable. Il y a beaucoup de pression autour du tennis. Je tente de lui enlever une partie de cette pression à l'extérieur du terrain et de l'aider à mettre l'accent sur ce qu'elle doit améliorer chaque fois qu'elle pose les pieds sur le terrain.

«Isabelle est une grande fille, contrairement à moi, et sa force est sa puissance. Elle est née avec cette puissance. Isabelle aime jouer un style qui se situe entre celui de Serena Williams et de Maria Sharapova. C'est ce que la plupart des jeunes veulent faire maintenant. Ils veulent frapper fort et encore plus fort, mais nous essayons de développer chez tous nos jeunes tous les autres aspects du tennis en respectant la personnalité de chacun. L'important, c'est qu'ils soient capables d'apprendre et qu'ils le fassent avec passion.

«Nous avons une très bonne relation parents-enfants. Bien des personnes peuvent être surprises parce que cette formule ne fonctionne pas toujours, mais elle nous réussit très bien jusqu'à présent. Ils répondent très bien. Quand ils étaient beaucoup plus jeunes, nous leur avons toujours rappelé qu'ils seraient traités comme tous les autres joueurs sur le terrain. Ils l'ont très bien compris.»

Patricia Hy-Boulais estime que trop de jeunes joueurs disputent trop de matchs pendant une saison. Pour cette raison, l'entourage d'Isabelle Boulais a limité son nombre de tournois par année à une douzaine jusqu'à maintenant. Cette année, il a ajouté quelques tournois professionnels aux compétitions de calibre junior. Tranquillement, les premiers prendront le dessus sur les deuxièmes.

En bref

• Maureen Drake n'a finalement pas été en mesure de franchir les qualifications. Dernière Canadienne toujours en lice, elle a perdu son match de troisième tour face à la Japonaise Mari Osaka, hier matin...

• Deux matchs du tableau principal ont été disputés lundi. Le premier a donné l'occasion à la Canadienne Carol Zhao de s'imposer en deux manches sur l'Américaine Caitlin Whoriskey...

• Programme bien rempli aujourd'hui. Les deux premières favorites, Romina Oprandi et Jessica Pegula, entameront leur tournoi en après-midi. Sans surprise, Tennis Canada a concocté un horaire en soirée qui devrait attirer passablement d'amateurs. À 18h30, Aleksandra Wozniak se mesurera à Quirine Lemoine. Ce match sera suivi par l'entrée en scène de Marie-Alexandre Leduc. La Jonquiéroise et Charlotte Robillard-Millette joueront en double contre Jovana Jaksic et Meladie Oudin...

Résultats

Qualifications

Mari Osaka (Jap) bat Maureen Drake 6-2 et 6-4

Ashley Weinhold (E-U) bat Eva Wacanno (E-U) 6-4 et 6-4

Fanni Stollar (Hon) bat Alexandra Stevenson (E-U) 6-1 et 6-2

Nadja Gilchrist (E-U) bat Karman Kaur Thandi (Ind) 7-6 et 6-3

Tableau principal

Carol Zhao (Can) bat Caitlin Whoriskey (E-U) 6-0 et 7-6

Michaella Krajicek (P-B) bat Maria Bouzkova (Tch) 7-6 et retrait

Marie Benoit et Samantha Crawford battent Antonia Lottner et Amra Sadikovic 6-4 et 6-3

Sebastiani Leon et Jessica Pegula battent Rachel Cruickshank et Shereen Peterson-Paul 6-1 et 6-3

Mihaela Buzarnescu et Justyna Jegiolka battent Petra Januskova et Aleksandra Wozniak 6-4 et 6-3  

Ashley Weinhold et Caitlin Whoriskey battent  Kim-Alice Grajdek et Elle Halbauer 6-2 et 6-3

Court central

10h

Fatma Al Nabhani (Oma) vs Barbora Krejcikova (Tch) (3)

Suivi de

Isabelle Boulais (Can) vs Sharon Fichman (Can)

Pas avant 12h

Samantha Crawford (E-U) (5) vs Melanie Oudin (E-U)

Pas avant 16h30

Sharon Fichman (Can) et Maria Sanchez (E-U) [1] vs Fatma Al Nabhani (Oma) et Karman Kaur Thandi (Ind)

Pas avant 18h30

Aleksandra Wozniak (Can) vs Quirine Lemoine (P-B)

Pas avant 20h

Marie-Alexandre Leduc (Can) et Charlotte Robillard-Millette (Can) vs Jovana Jaksic (Ser) et Melanie Oudin (E-U)

Court 1

10h

Amra Sadikovic (Sui) vs Mari Osaka (Jap)

Suivi de

Antonia Lottner (All) vs Jessica Pegula (E-U) [2]

Pas avant 12h

Justyna Jegiolka (Pol) vs Jovana Jaksic (Ser)

Court 2

10h

Klaartje Liebens (Bel) vs Buzarnescu (Rou)

Suivi de

Marie Benoit (Bel) vs Ashley Weinhold (E-U)

Kristie Aha (E-U) [8] vs Nadja Gilchrist (E-U)

Pas avant 14h

Romina Oprandi (Sui) [1] vs Fanni Stollar (Hon)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer