NFL: à n'y rien comprendre

Chuck Pagano a assumé le blâme pour un... (Photo Associated Press)

Agrandir

Chuck Pagano a assumé le blâme pour un jeu étrange survenu lors du duel Colts-Patriots., qui aurait été le résultat d'une erreur de communication.

Photo Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Dolphins de Miami ont été méconnaissables à leur premier match depuis que Dan Campbell a remplacé Joe Philbin à leur barre. Les Colts d'Indianapolis pourraient-ils utiliser la même stratégie après l'inexplicable choix de jeu de Chuck Pagano au quatrième quart de leur défaite contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre?

UNE GAFFE QUI POURRAIT COÛTER CHER À PAGANO

Au lendemain du jeu bizarre que les Colts d'Indianapolis ont tenté lors d'un quatrième essai contre les Patriots de la Nouvelle-Angleterre  et qui a à toutes fins utiles mis un terme à leurs espoirs de l'emporter, la planète NFL continuait à se gratter le coco collectif. Chuck Pagano a assumé le blâme pour cette gaffe, qui aurait été le résultat d'une erreur de communication. L'entraîneur-chef pourrait ultimement perdre son poste en raison de ce jeu. Les Colts auraient pu prendre leur erre d'aller en vainquant leur bête noire, mais leur septième défaite de suite aux mains de Tom Brady et des Patriots risque plutôt d'avoir l'effet contraire. Le propriétaire Jim Irsay n'a pas caché qu'il pourrait procéder à des changements majeurs au sommet de son organisation s'il ne sentait pas que les Colts progressaient. Actuellement, cette équipe régresse à vue d'oeil.

ÇA NE S'AMÉLIORE  PAS POUR MANNING

Tous deux détenteurs de fiches de 6-0, les Broncos de Denver et les Packers de Green Bay sont en congé cette semaine avant de s'affronter le soir du 1er novembre, au Colorado. Si la rencontre met aux prises deux des meilleures équipes de la ligue, on ne peut certainement pas dire qu'elle opposera deux des meilleurs quarts. Alors qu'Aaron Rodgers réussit à bien performer malgré un groupe de receveurs décimé par les blessures, le rendement de Peyton Manning, dimanche à Cleveland, n'a rien fait pour rassurer les partisans des Broncos. Manning a maintenant lancé 10 interceptions contre seulement sept passes de touchés depuis le début de la saison. Et voilà que le quart-arrière de 39 ans pourrait devoir se passer des services d'Emmanuel Sanders, qui a été incapable de terminer le match contre les Browns en raison d'une blessure à une épaule.

DES BILLS AMOCHÉS... ET UN MÉCONTENT

Plusieurs joueurs importants des Bills de Buffalo ne seront pas en uniforme lors de leur match de dimanche matin à Londres. Les ailiers espacés Sammy Watkins (cheville) et Percy Harvin (hanche), ainsi que le plaqueur Kyle Williams (genou) ne joueront pas contre les Jaguars de Jacksonville. Harvin a raté le match de dimanche contre les Bengals de Cincinnati, alors que Watkins et Williams se sont blessés au cours de celui-ci. De son côté, Mario Williams n'est manifestement pas heureux de son rôle dans la défense de Rex Ryan. L'ailier défensif n'a réussi que deux sacs jusqu'à présent, lui qui en a totalisé 38 lors de ses trois premières saisons avec les Bills. Après la défaite de 34-21 des siens contre les Bengals, Williams a répété plus d'une dizaine de fois qu'il ne faisait que faire ce qu'on lui demandait sur le terrain au cours d'une entrevue de quelques minutes. Williams estime qu'il doit se replier en couverture de passe trop souvent.

RETOUR AU JEU  DE ROETHLISBERGER?

Les Bills ne sont pas les seuls à être actuellement éprouvés par les blessures. Les Steelers de Pittsburgh ont perdu leur bloqueur du côté gauche, Kelvin Beachum (genou), pour le reste de la saison, eux qui étaient déjà privés du centre Maurkice Pouncey (cheville). Le meilleur secondeur de l'équipe, Ryan Shazier (épaule), a raté un quatrième match de suite contre les Cardinals de l'Arizona, et l'ailier défensif Stephon Tuitt (genou) pourrait rater celui de dimanche à Kansas City. Les Steelers pourraient toutefois obtenir une bonne nouvelle dans les prochains jours. Après s'être entraîné légèrement la semaine dernière, Ben Roethlisberger (genou) sera de retour à l'entraînement avec ses coéquipiers, demain. Les chances sont donc bonnes qu'il sera à son poste contre les Chiefs. Si Roethlisberger doit rater un quatrième match consécutif, c'est Landry Jones qui sera le quart partant des Steelers puisque Michael Vick a subi une blessure à une cuisse, dimanche, et ne jouera pas à Kansas City.

DE L'ESPOIR POUR LES DOLPHINS

Le changement d'entraîneur-chef auquel les Dolphins ont procédé n'a pas tardé à rapporter des dividendes. Ils ont joué avec beaucoup plus d'intensité à leur premier match sous les ordres de Dan Campbell. «Je ne veux pas dénigrer qui que ce soit, mais coach Campbell nous gonfle à bloc», a commenté le receveur Rishard Matthews au Miami Herald après la victoire sans appel de 38-10 des Dolphins contre les Titans du Tennessee. Les Dolphins ont récolté 180 verges au sol et la défense a été dominante, réussissant quatre revirements et six sacs, dont quatre de Cameron Wake. «Ce n'est qu'un match», a rappelé Campbell. Cela dit, il n'y a pas le moindre doute que les Dolphins peuvent envisager le reste de leur saison avec beaucoup plus d'optimisme qu'il y a quelques semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer