Gagnon-Brassard a travaillé fort

Simon Gagnon-Brassard participera à l'Ironman de Los Cabos,... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Simon Gagnon-Brassard participera à l'Ironman de Los Cabos, au Mexique, le 25 octobre.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Simon Gagnon-Brassard joindra l'utile à l'agréable, dans quelques jours, quand viendra le temps d'ajouter un nouvel Ironman à son palmarès. Il le fera sous le chaud soleil du Mexique et sous les yeux de sa famille.

Le Chicoutimien prépare depuis déjà plusieurs semaines sa participation à l'Ironman de Los Cabos, le 25 octobre. Il a mis les bouchées doubles pour être en mesure de conjuguer l'entraînement, le travail et l'école, au cours des derniers mois. À quelques jours du départ, il a l'impression d'avoir contrôlé tout ce qu'il pouvait contrôler.

«J'ai choisi l'Ironman de Los Cabos parce que je voulais faire changement, explique celui qui participera à une compétition du genre pour la cinquième fois. Je ne voulais pas retourner à Mont-Tremblant cette année. J'ai participé deux fois à l'Ironman du Mont-Tremblant et j'avais envie de changer de place. C'est agréable de découvrir un nouvel endroit, d'apprivoiser d'autre chose et de voir un calibre différent.

«Je me suis beaucoup préparé en prévision de l'Ironman de Los Cabos. Je me prépare depuis deux mois et demi. La grosse partie est maintenant terminée, mais ma préparation ne m'a pas laissé beaucoup de temps. Avec le travail et l'école, je peux dire que j'étais très occupé. Ça m'a demandé beaucoup de discipline.»

Outre ses deux présences à Mont-Tremblant, Simon Gagnon-Brassard compte une participation à l'Ironman de Louisville et une autre au prestigieux Ironman d'Hawaii (en 2013) à sa feuille de route.

Il aimerait bien profiter de son voyage au Mexique pour se qualifier de nouveau pour Hawaii. Mais il souhaite avant tout battre son record personnel et, surtout, chasser le mauvais souvenir de sa deuxième participation à l'Ironman du Mont-Tremblant.

«L'an dernier, Tremblant a été une débandade totale, raconte Gagnon-Brassard en riant. Quand je me suis inscrit à l'Ironman de Los Cabos, mon premier objectif était de trouver la raison du problème que j'ai rencontré. Je sais que je suis capable de très bons résultats, mais trouver la bonne recette lors de la journée de la course, c'est autre chose. J'ai mis beaucoup d'effort là-dessus.

«Je veux battre mon meilleur temps à vie (9h52m). Je ne connais pas mes adversaires et il est difficile de prédire ce qui va arriver, mais il est évident que j'aimerais me classer encore une fois pour Hawaii.

«Au Mexique, je serai obligé de sortir de ma zone de confort et on ne sait jamais ce qui peut arriver. Je pars avec l'idée que tout va bien aller. J'ai tout fait pour pouvoir contrôler ce que je peux contrôler. J'ai mis les chances de mon bord.»

Avec la famille

Simon Gagnon-Brassard ne sera pas seul à Los Cabos. Il sera accompagné de tous les membres de sa famille proche pendant son séjour au Mexique. La compétition sera d'ailleurs suivie de quelques jours de vacances.

«J'aurai un support externe, signale Simon Gagnon-Brassard, en parlant de la présence de sa famille. Je n'aurai pas besoin de me débrouiller tout seul. En plus, ils seront sur place pour m'encourager pendant toute la journée, ce qui pourra certainement m'aider. Mais je serai quand même seul sur le parcours pendant la compétition.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer