Des kayakistes étrangers sur la Mistassibi

Des jeunes étrangers de 14 à 18 ans... (Photo courtoisie)

Agrandir

Des jeunes étrangers de 14 à 18 ans de la World Class Academy, basée à Trout Lake dans l'État de Washington, ont fait du kayak pendant une semaine à Saint-Stanislas sur la rivière Mistassibi.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La municipalité de Saint-Stanislas a accueilli pendant une semaine des étudiants étrangers inscrits dans un programme de sport-études en kayak.

Dix-neuf jeunes de 14 à 18 ans ont débarqué avec leurs professeurs pour se mesurer à l'eau vive de la redoutable rivière Mistassibi du 26 septembre au 3 octobre. Ces jeunes, inscrits à la World Class Academy basée à Trout Lake dans l'État de Washington, sillonnent les plus beaux endroits au monde pour parfaire leur technique de kayak. «C'est impressionnant de voir la rigueur de ces jeunes. Ils étudient le matin et pratique le kayak en fin d'après-midi. Pour nous, c'est une belle carte de visite et ça permet de parler des défis que représente notre rivière pour les amateurs de kayak et rafting. Ces jeunes vont devenir des ambassadeurs», explique Pascal Ouellette, le propriétaire de Québec Raft.

C'est la troisième année que des jeunes de cette académie viennent à Saint-Stanislas. «Nous leur prêtons nos installations et ainsi ils peuvent utiliser nos équipements. C'est un échange de service. C'est aussi une manière d'encourager les jeunes à persévérer. Le kayak est une belle école de vie», souligne Ouellette.

Les jeunes se lèvent le matin très tôt. À 6h, ils font un entraînement. Après avoir déjeuné, ils reçoivent une formation générale. À 14h, ils pagayent jusqu'à la noirceur. Puis, devoirs en soirée.

Pascal Ouellette rêve qu'une école du secteur planche sur la possibilité d'instaurer ce genre de sport-études. «Ça serait fantastique. Nous avons dans la région toutes les infrastructures disponibles pour la pratique du sport. Ça permettrait de créer une relève et d'inculquer de belles valeurs aux jeunes», mentionne le propriétaire de l'entreprise situé à Saint-Stanislas.

Cette volonté s'inscrit également dans le développement du parc des Grandes-Rivières de la MRC Maria-Chapdelaine qui vise à développer le potentiel touristique de la rivière Mistassibi. Les étudiants de la World Class Academy proviennent de l'Europe, d'Amérique latine, d'Australie et des États-Unis. Après leur séjour au Québec et en Ontario, ils vont se retrouver au Mexique pour continuer leur formation.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer