Les Voyageurs doublent leur avance

La défensive des Voyageurs a forcé le jeu... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

La défensive des Voyageurs a forcé le jeu pour tenter de retirer le joueur des Bisons sur ce jeu, sans succès toutefoi.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Marcoux
Le Quotidien

Vincent Knerr a lancé un match complet pour mener les Voyageurs à une victoire de 3 à 1 contre les Bisons de Saint-Eustache, hier, devant 1075 spectateurs, au stade Richard-Desmeules. L'artilleur de 22 ans s'est sorti de situations délicates à plusieurs reprises pour permettre à sa troupe de prendre une avance de 2 à 0 dans la série quatre de sept.

Vincent Knerr a terminé la rencontre avec neuf retraits au bâton, quatre buts sur balle et un point mérité. Son entraîneur, Robert Fatal, n'avait que des éloges à son égard après la partie.

«C'est sûr qu'on voulait faire 2-0 et c'est pour ça qu'on a amené Knerr, a-t-il déclaré ouvertement après la rencontre. Ç'a été tout un duel de lanceurs. Jimmy Chabot l'autre côté n'est pas le plus explosif, mais il a été capable de bien tenir les gars débalancés. On est dans une mauvaise passe au bâton. Même si leur lanceur n'a pas eu beaucoup de retraits sur des prises (5), on a eu plusieurs mauvais élans.»

Les lanceurs partants n'ont pas concédé un pouce. Vincent Knerr a eu le dessus sur Jimmy Chabot qui a été crédité de la défaite. Ce dernier a flanché en sixième manche. Alexandre Morinville a sonné la charge avec un double. Justin Lévis a suivi avec un amorti bon pour un simple, avant de voir Louis-Xavier Labrosse y aller d'un autre simple qui a permis à Morinville de croiser la plaque pour inscrire le point de la victoire.

«C'est un classique des Voyageurs, Morinville frappe un double en sixième qui nous permet de gagner le match», s'est réjoui Robert Fatal.

Jimmy Chabot a été retiré de la rencontre après avoir effectué un mauvais lancé sur Jean-Philippe Chagnon, ce qui a rempli les buts. Vincent Knerr, avec un retrait en sixième manche, n'a pas manqué cette occasion. Le releveur Sam Belisle n'a pu empêcher le vétéran de doubler l'avance des siens à l'aide d'un ballon-sacrifice. Knerr a lui-même fermé les livres en septième.

Sang-froid

Vincent Knerr est resté de glace à plusieurs reprises dans le match. Il a laissé deux coureurs sur les buts en première et en cinquième manche, en plus de se sortir du pétrin avec les buts remplis en deuxième manche.

«Vincent Knerr n'a pas paniqué. Il est revenu en force avec deux gros retraits en cinquième. Il lance comme ça depuis le début de l'année. Ça va nous permettre de mieux nous placer au monticule dans les prochains jours», a fait savoir Robert Fatal qui fera confiance au lanceur droitier Édouard Delage lors du match de ce soir à Saint-Eustache.

«S'il est en mesure de nous donner une bonne performance... je ne veux pas dire qu'ils ont un genou à terre, mais on mène 2-0. On va essayer de fermer la série le plus vite possible.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer