6-3 contre Victoriaville

Une victoire de bon augure

Le gardien Xavier Potvin a bloqué 33 tirs... (- Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le gardien Xavier Potvin a bloqué 33 tirs hier, dans une victoire de 6-3 sur les Tigres de Victoriaville.

- Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après le match d'hier, le dernier au centre Georges-Vézina avant le début de la saison régulière, les partisans des Saguenéens ont toutes les raisons d'être optimistes. Rapide et très efficaces en échec-avant, les Chicoutimiens ont doublé les Tigres de Victoriaville au compte de 6-3.

«On est sortis avec le couteau entre les dents et on était partout en première période. On a complètement dominé. Ils ont eu une chance de marquer en première et une autre en avantage numérique. Sur un deux en deux, je ne pouvais pas vraiment demander mieux», a noté l'entraîneur-chef Yanick Jean dans son point de presse, tout aussi heureux de la deuxième période qui a pris fin avec les locaux en avance 4-0 après avoir chassé le partant James Povall au profit du Chicoutimien Olivier Tremblay.

Un flottement de cinq minutes en début de troisième a toutefois permis aux visiteurs d'inscrire trois buts rapides pour s'approcher dangereusement, mais tout est rentré dans l'ordre par la suite. Nicolas Roy a d'abord redonné un coussin aux siens en désavantage numérique quand il a poussé la rondelle derrière la ligne rouge après un tir de Samuel Blier. Jonathan Bourcier a par la suite profité d'un bond favorable avec l'avantage d'un homme pour compléter le pointage.

Encore une fois avec quatre défenseurs de 16 ans à sa disposition, le pilote des Bleus n'attachait pas trop d'importance à la vaine remontée des Tigres. «C'est de l'éducation. On a un club jeune et on ne voulait pas répéter la même erreur qu'hier. À 4-0, ce n'est jamais parfait. On est au camp d'entraînement et c'est pour ça qu'on joue des matchs préparatoires. On s'est mis à tricher et on a donné beaucoup de surnombres. Mis à part ça, dans l'ensemble, on est très satisfaits», a laissé tombé Yanick Jean, également ravi du rendement du gardien Xavier Potvin qui a bloqué 33 rondelles hier.

«Je le trouve bien concentré, à son affaire. C'est un autre qui a eu une chance et qui en a profité», a-t-il rappelé.

Les gros canons ont également fait leur part offensivement. En plus de Nicolas Roy qui a permis à son club de souffler un peu et remporté 14 de ses 17 mises en jeu, le défenseur Frédéric Allard a inscrit les siens au pointage d'un plomb et ajouté deux passes. Gabryel Paquin-Boudreau, qui n'a pas terminé la rencontre, en raison d'un malaise à l'aine, a touché la cible à deux occasions.

«Es-tu capable de nommer quelqu'un qui se traîne les pieds depuis le début du camp? Il n'y en a pas. Tout le monde patine», a souligné Yanick Jean, pointant le jeune Zachary Lavigne qui a effectué tout un repli pour briser un surnombre adverse au deuxième engagement.

Lemay frappé

Solidement frappé par le défenseur Tristan Pomerleau en deuxième, l'attaquant Louis-Charles Lemay souffre d'une commotion cérébrale, a annoncé Yanick Jean après le match. Après ce coup, le jeu était plus rude de part et d'autre. «Je l'ai senti. Ça reste un rival de division qu'on va affronter six fois en saison. Honnêtement, on a bien fait ça physiquement par la suite», de mentionner l'entraîneur qui a indiqué que Louis-Philippe Simard faisait également partie des éclopés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer