Cinquième étape

Duchesne en échappée au Tour d'Espagne

Antoine Duchene... (Archives le Soleil)

Agrandir

Antoine Duchene

Archives le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Antoine Duchesne a réalisé un exploit énorme lors de la cinquième étape du Tour d'Espagne. Le cycliste chicoutimien de 23 ans s'est glissé dans l'échappée qui a duré jusqu'à une quinzaine de kilomètres de l'arrivée.

L'échappée a été initiée par l'Éthiopien Tsgabu Grmay, de l'équipe Lampre-Merida au 19e kilomètre. L'athlète régional qui porte les couleurs d'Europcar a décidé d'embarquer. «Ce n'était pas le plan initial, mais le départ de la course était lent. L'occasion y était alors je me suis dit pourquoi pas. Je savais que je n'y laisserais pas trop de cartouches», a mentionné Duchesne à l'issue de cette journée fructueuse au réseau Sportcom. Il a précisé qu'il reprenait tranquillement des forces même s'il est toujours affligé par des troubles de digestion. «Les chances de se rendre au bout étaient minces», a-t-il convenu.

«Nous avons fait la journée devant, mais à la fin, ç'a été plus désorganisé, le momentum s'est cassé à 15 kilomètres de la ligne d'arrivée», a poursuivi Antoine Duchesne qui a finalement terminé l'épreuve de 167,3 kilomètres à 3min07 du vainqueur Caleb Ewan, d'Orica GreenEdge qui s'est montré le plus rapide d'un groupe de quatre cyclistes. L'Allemand John Degenkolb (Giant-Alpecin) et le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff-Saxo) ont complété le podium. Avec une 15e position, le Néerlandais Tom Dumoulin (Giant-Alpecin) a ravi le maillot rouge de meneur au Colombien Johan Esteban Chaves Rubio, un coéquipier de Caleb Ewan.

Officiellement, Antoine Duchesne a terminé au 171e rang. «Dans les cinq derniers kilomètres, il y avait plein de relances, alors mettre des efforts ne servait pas à grand-chose, je suis rentré tranquille avec une quinzaine de coureurs», a expliqué Duchesne. L'autre représentant du Québec, Dominique Rollin (Cofidis, Solutions credits) a conclu en 128e place, avec 1min44 de retard sur la tête de la course.

Jeudi, les cyclistes commenceront à s'attaquer plus sérieusement à la montagne dans une étape de 200,3 kilomètres. Antoine Duchesne avait encore des ambitions hier.

«Le parcours comprend 2500 mètres de dénivelé et la finale est dans une montée. Si j'ai la chance de partir en échappée, j'espère pouvoir y être avec un coéquipier pour qui je pourrais travailler dans la montée finale», a-t-il indiqué.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer