Série voyageurs contre Guerriers

Saguenay prend les devants

Les Voyageurs s'amènent à Jonquière en confiance et... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Les Voyageurs s'amènent à Jonquière en confiance et avec les devants dans leur série contre les Guerriers de Granby. Hier soir, dans le premier match de la série trois de cinq, ils ont signé une convaincante victoire de 7-0.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les Voyageurs s'amènent à Jonquière en confiance et avec les devants dans leur série contre les Guerriers de Granby. Hier soir, dans le premier match de la série trois de cinq, ils ont signé une convaincante victoire de 7-0.

Acquis en milieu de saison, le lanceur Édouard Delage a été époustouflant, ne cédant que trois petits coups sûrs dans un match complet. À un certain moment, alors que les Voyageurs avaient déjà une bonne avance, un seul coureur des Guerriers avait atteint les sentiers. Sa manche la plus délicate a été la cinquième avec des coureurs aux premier et deuxième coussins, avec un seul retrait, à la suite d'une erreur et d'un but sur balles, mais il a forcé le frappeur suivant à se commettre dans un double jeu.

«Ça part bien. On a été mené par Delage. Il a pris la balle et en bon vétéran, il ne l'a pas donnée. C'était le lanceur qu'on a vu quand on a décidé d'aller le chercher. Il a 22 ans, cette transaction, ce n'était pas pour le futur, mais pour là», de raconter l'entraîneur-chef Robert Fatal une fois cette première victoire en poche.

Ce dernier savait qu'il prenait un risque calculé en envoyant Édouard Delage pour la rencontre initiale. Toutes les fois qu'il a fait appel à ses services en fin de saison régulière, il voyait une progression, ce qui s'est confirmé hier soir alors qu'il a été en contrôle du début à la fin. Fatal a également souligné le jeu défensif des siens, dont Louis-Xavier Labrosse et Justin Lévis qui ont réalisé deux bijoux en début de rencontre. L'arrivée du receveur Christopher Stanford vient stabiliser le tout. «Juste quand il est embarqué dans l'autobus, on menait déjà la série 1-0», a indiqué le grand manitou des Voyageurs.

À l'inverse, les Guerriers ont ouvert la porte aux visiteurs avec un total de quatre erreurs. «Ils ont fait deux gaffes et on est rentrés. Sans mettre le blâme sur nos frappeurs, leur partant Jacob Didier se tenait loin du marbre. On a mordu quelques fois au premier tour au bâton, mais au deuxième on a frappé et fait ce qu'on devait faire avec des balles au sol pour engranger des points», de souligner Robert Fatal.

Avec les deux prochains matchs au Stade Richard-Desmeules, l'entraîneur pourra maintenant utiliser ses deux as, Philippe Saad, le partant de cet après-midi, et Vincent Knerr. Le balayage devient soudainement une possibilité envisageable. «L'objectif est de gagner le match de samedi. Si on les met à 2-0, on aurait une chance à ce moment-là avec Vincent. S'il faut qu'on sorte les deux pour gagner la deuxième, on va le faire», a-t-il annoncé.

Le match de cet après-midi est prévu à 16h et débutera immédiatement après le match des Voyageurs midget AAA au Championnat provincial qui doit commencer à 14h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer