Les Sags remportent leur premier match préparatoire

Un bon spectacle

Arrivé en matinée, après avoir été acquis des... (- Photo le quotidien, rocket lavoie)

Agrandir

Arrivé en matinée, après avoir été acquis des Remparts de Québec, Xavier Potvin a réalisé 21 arrêts dans la victoire des Sags 3-2 en fusillade sur le Drakkar.

- Photo le quotidien, rocket lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si tous les matchs cette saison ressemblent à celui d'hier soir au centre Georges-Vézina, les partisans ne pourront pas se plaindre très souvent. En prime, ils ont pu faire connaissance avec le nouveau format de prolongation à trois contre trois dans une victoire de 3-2 de leurs favoris sur le Drakkar en fusillade devant tout de même près de 1500 spectateurs pour cette première rencontre préparatoire.

«Les gars ont travaillé. On a patiné. Il y avait de l'émotion, il y avait quelque chose. En plus, les partisans étaient dedans. Honnêtement, j'ai trouvé ça le fun », a résumé l'entraîneur-chef Yanick Jean qui a regardé la rencontre dans une loge avec des recruteurs alors que ses adjoints Claude Bouchard et Jean-François Jolin prenaient place derrière le banc.

Les visiteurs ont pris les devants 2-0 en première période à la suite de deux erreurs des Chicoutimiens, dont la première alors qu'ils évoluaient avec l'avantage d'un homme. Les jeunes joueurs des Sags en uniforme auraient pu se dire que c'était seulement un match préparatoire, mais ils ont redoublé d'ardeur pour revenir au pointage. Acquis la veille, Anthony Salemi a marqué le premier but lorsqu'il a fait dévier le tir d'Artem Maltsev qui a disputé un fort match. En troisième, les locaux étaient partout sur la glace, dirigeant 14 tirs sur le gardien adverse, et ont fini par créer l'égalité quand Dmitry Zhukenov a récupéré le retour d'Alexander Krief lors d'un avantage numérique, ce qui a soulevé la foule particulièrement énergique pour un match hors-concours.

« J'ai été vraiment impressionné par Krief. Il a joué comme un gars de 19 ans avec la rondelle. Il a travaillé et n'a pas fait de jeux de mollesse. Il a vraiment joué avec confiance», a noté Yanick Jean à propos de son premier choix de première ronde, le 16e au total, soulignant sa maturité. Il a également convenu que les trois recrues Nicolas, Cardone, Desgroseilliers et Guay, ainsi que le vétéran Antoine Marcoux, avaient tous bien fait.

Comme il n'y avait pas de maître après les 60 minutes réglementaires, le nouveau format de prolongation trois contre trois, qui sera utilisé en saison régulière, a été nécessaire. Pas besoin de dire que sur la glace olympique du centre Georges-Vézina, de la place, il y en avait, ce qui a mené à plusieurs chances, surtout dans le territoire du Drakkar. «Ça va être encore plus spectaculaire quand les joueurs vont l'avoir pratiqué. Sérieusement, ça va être quelque chose», a insisté le pilote des Bleus, visiblement très impressionné par cette nouveauté.

En fusillade, Xavier Potvin, qui a été très solide après les deux premiers buts dont il n'était pas responsable, a tout bloqué alors que Nicholas Cardone a déjoué Mathieu Paradis sur une belle feinte. Plus tôt dans la rencontre, en première, le fils de Félix Potvin, acquis la veille des Remparts, avait stoppé le Chicoutimien Jordan Martel sur un tir de pénalité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer