Omnium de golf des États-Unis

Fortin-Simard ne peut se qualifier

Keven Fortin-Simard a joué 74 et 75, lundi,...

Agrandir

Keven Fortin-Simard a joué 74 et 75, lundi, lors de la dernière ronde des qualifications pour l'Omnium des États-Unis.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Le cheminement de Keven Fortin-Simard vers l'Omnium de golf des États-Unis a pris fin lundi, à Purchase, dans l'état de New York. Il a été éliminé lors de la dernière étape des qualifications.

Après avoir franchi une qualification locale, il y a quelques semaines, Fortin-Simard avait un gros défi à relever, hier. Il devait survivre à un tournoi de 36 trous et trouver une place parmi les quatre premiers.

Le professionnel et directeur général du Club de golf Lac-Saint-Jean de Saint-Gédéon a joué des rondes de 74, sur le parcours du Club de golf Old Oaks, et de 75, sur celui du Club de golf Century. Il a terminé la compétition en 37e position, à égalité avec quatre autres golfeurs.

«Ce fut assez dur, a résumé Keven Fortin-Simard. Il était évident que du golf moyen n'allait pas faire le travail. J'ai joué du golf bien moyen. Les parcours n'étaient pas faciles et les conditions n'étaient pas idéales. Nous avons eu de la forte pluie et du vent. Combinez tous ces éléments et ça donne un cumulatif de plus 8.

«Il aurait fallu que je sois en feu. En plus, je n'avais pas joué sur des terrains aussi difficiles depuis très longtemps. Ça doit remonter au US amateur, il y a bien des années.»

Appelé à commencer sa première ronde au dixième trou, Fortin-Simard n'a pas connu un mauvais début de journée puisqu'il a négocié les neuf premiers trous avec un seul coup au-dessus de la normale. Il a commis un deuxième boguey à son dixième trou, avant d'avoir besoin de huit coups pour négocier une normale cinq. Ses chances de qualification sont alors disparues, mais il a tout de même inscrit deux oiselets avant la fin de sa première ronde. Quatre bogueys et un oiselet ont pimenté sa deuxième ronde.

«J'ai eu de la misère sur les normales cinq pendant toute la journée, a noté Keven Fortin-Simard. Je ne jouais pas si mal après neuf trous. Je me sortais d'affaire. Pour une raison que j'ignore, j'ai perdu ma précision sur les coups de départ pendant cinq ou six trous. Ça ne m'a pas aidé.»

S'il souhaitait évidemment une conclusion différente, Keven Fortin-Simard est heureux d'avoir vécu l'expérience. Il a apprécié d'avoir la chance de côtoyer des joueurs de haut niveau pendant un tournoi d'importance. Les deux premiers au classement de la compétition, Lee Janzen et Jamie Lovemark, ont d'ailleurs obtenu du succès sur le circuit de la PGA.

Keven Fortin-Simard prévoit participer à l'Omnium du Québec, du 15 au 19 juillet, au Golf de la Faune. Il se présentera aussi à Alberton, en Ontario, le 20 juillet, pour la seconde étape des qualifications de l'Omnium canadien RBC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer