Grand prix de Saguenay

Doyle absent pour maladie

Elliott Doyle (maillot orange) a convenu avec les... (Photo courtoisie)

Agrandir

Elliott Doyle (maillot orange) a convenu avec les dirigeants de l'équipe Silber Pro Cycling qu'il est préférable pour lui de ne pas participer au Grand Prix cycliste de Saguenay.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Serge Emond
Le Quotidien

Bien malgré lui, Elliott Doyle ratera le Grand Prix cycliste de Saguenay, plus tard cette semaine. Ennuyé par un virus pendant quelques semaines, l'Almatois n'est pas encore au sommet de sa forme et il a convenu avec les dirigeants de son équipe (Silber Pro Cycling) qu'il est préférable qu'il passe son tour.

«Je ne serai pas présent à Saguenay, confirme le cycliste de 21 ans. J'ai été malade au cours des dernières semaines et je n'ai pas touché à mon vélo pendant dix jours. J'ai attrapé un virus, mais on ne sait pas encore ce que c'est. J'ai passé des tests et j'attends les résultats.

«J'ai été malade pendant trois semaines, mais j'ai quand même été capable de rouler pendant la première semaine. J'ai arrêté de rouler le 13 mai. Pendant plusieurs jours, je n'étais même pas capable de faire 30 minutes de vélo. J'ai finalement été en mesure de faire de petites sorties, mais je n'avais pas beaucoup d'énergie.»

Elliott Doyle note que sa santé s'améliore depuis quelques jours et il a participé au Grand Prix de Sainte-Agathe, en fin de semaine, histoire d'avoir une idée de sa forme physique et de revoir certains de ses coéquipiers. Il a été en mesure de terminer l'épreuve dans le peloton, mais sa course a quand même été difficile.

«En raison de la forme que j'avais en fin de semaine, moi et mon équipe avons décidé que je ne serai pas à Saguenay cette semaine, poursuit l'Almatois. C'est malheureux, parce qu'il s'agit de la seule compétition dans ma région, mais, comme le dit mon entraîneur, ma santé passe en premier.

«J'ai l'intention d'aller voir la première étape du Grand Prix de Saguenay, jeudi, et d'assister au départ de la course de vendredi. Ensuite, j'irai faire le Grand Prix de Charlevoix, en fin de semaine.

«Le Grand Prix de Charlevoix est exigeant, mais nous avons pris cette décision ensemble. Si je m'étais inscrit au Grand Prix de Saguenay et que je n'avais pas été capable de finir la première étape, j'aurais perdu une grosse fin de semaine de course. Nous avons donc jugé qu'il est préférable que je participe au Grand Prix de Charlevoix pour me faire une santé en prévision du reste de la saison.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer