Match extérieur à Saint-Honoré

Vive le hockey à -22 degrés!

Les organisateurs ont souligné le travail des responsables... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

Les organisateurs ont souligné le travail des responsables de la patinoire, qui ont tout mis en oeuvre pour assurer une qualité optimale de la surface glacée.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Catherine Doré
Le Quotidien

(SAINT-HONORÉ) Ni la pluie ni le froid ne peuvent freiner les ardeurs des mordus de hockey. Hier, à 13h30, alors que le mercure indiquait -22 degrés Celsius (-31 avec le facteur éolien), deux formations de la LHCD, une ligue de garage, ont croisé le fer dans une rencontre tout ce qui a de plus officielle sur la glace extérieure adjacente au Centre récréatif de Saint-Honoré. Pour l'occasion, pas question de faire les choses à moitié: de l'animation et des commanditaires ont été dépêchés pour cette partie spéciale.

Rencontrés avant la partie, les organisateurs de l'événement, Dany Dufour et Pascal Savard, se réjouissaient de l'engouement exprimé par les joueurs.

«Nous avions publié une annonce pour voir si les gens étaient intéressés à faire un match extérieur. Les gens ont embarqué immédiatement, ça nous a surpris», soutient Dany Dufour.

Des démarches ont été entreprises et la municipalité de Saint-Honoré a accepté d'embarquer dans l'aventure. Des commanditaires, dont l'Entrepôt du hockey et Mégabeat, ont aussi voulu faire partie de cette belle folie.

«On s'est dits que tant qu'à faire un événement, autant amasser des dons. Et pourquoi ne pas le faire pour la Fondation Marc Denis?», explique M. Dufour.

La dernière semaine a été particulièrement éprouvante pour l'organisation. Après la pluie et le redoux qui ont précédé la journée de Noël, la neige et le froid sont venus s'ajouter.

«Il faut donner le crédit au gars de la patinoire ici, a pour sa part tenu à souligner Pascal Savard. Il a fait un excellent travail. Des lignes ont été faites spécialement pour l'occasion.»

De grands enfants

La LHCD ne fait pas les choses à moitié. Dany Dufour explique qu'il s'agit davantage que d'une simple ligue de garage.

Les échauffements se déroulent toujours avec de la musique et un souci particulier est accordé à l'ambiance, pour que chaque match soit un vrai match.

«Avec le match extérieur, on voulait revivre ce qu'on vivait lorsque l'on était au hockey mineur. On veut qu'il y ait la même intensité. On veut voir la flamme», affirme M. Dufour.

«On veut encourager le hockey mineur à faire pareil, ajoute pour sa part M. Savard. Un match dans un aréna, c'est bien, mais l'ambiance d'une classique hivernale, c'est mieux. On veut encourager les jeunes à bouger, à montrer qu'il y a différentes façons de le faire.»

Le match

Les quelques courageux spectateurs qui ont bravé le froid pour voir leurs préférés ont été servis. La partie d'hier, opposant les Blackhawks et les Kings, s'est terminée en fusillade.

Les Blackhawks l'ont finalement emporté, tandis que la Fondation Marc Denis a mis la main sur quelque 300$ grâce à l'événement. Gageons que les joueurs garderont un bon souvenir de cette partie spéciale ou, à tout le moins, en ont eu pour quelques heures avant que leurs orteils se réchauffent!

Cdore@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer