Du vélo à l'année!

La pratique du vélo sur neige, connu par les amateurs sous le terme

Agrandir

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Julien Renaud
Le Quotidien

(CHICOUTIMI) La pratique du vélo sur neige, connu par les amateurs sous le terme " fatbike ", fait boule de neige. La raison est simple: ce sport permet désormais aux cyclistes d'assouvir leur passion quatre saisons par année!

Le " fatbike " est un vélo avec des roues d'une largeur variant entre quatre et cinq pouces qui permettent de s'amuser sur une surface habituellement non accessible, ce qui ne fait qu'agrémenter l'expérience. Des roues à clous sont également offertes, pour une meilleure adhérence. " Ça se pratique principalement sur des sentiers légèrement battus. Le fatbike a été inventé pour faire du vélo sur des plages, puis des gens ont décidé de l'essayer sur la neige. Depuis, ça gagne en popularité ", explique Jean-Pierre Dionne, directeur du Club de ski de fond et de raquettes de Laterrière.

Il est possible de faire du vélo sur neige autant en montagne que sur route. De surcroît, son exercice ne dénature aucunement les sensations procurées par le cyclisme. Martine Simard, mère de la patineuse Valérie Maltais, et son copain Jean-Pierre Carlos peuvent en témoigner.

«C'est mon copain qui m'a fait essayer ça il y a deux mois, après m'avoir initié au vélo de montagne à l'automne. Ça fait à peu près une dizaine de sorties qu'on fait. J'adore ça! Je suis déjà une passionnée de vélo, et ça me permet d'en faire l'hiver et de passer du bon temps en nature. C'est aussi bon pour les entre-saisons, au printemps et à l'automne. C'est un sport très ludique ", témoigne Mme Simard, qui promet de faire essayer ce sport à sa fille durant les vacances des Fêtes.

«Moi, je fais beaucoup beaucoup de vélo de montagne, durant trois saisons. Quand j'ai vu ça à Montréal, je me suis dit que je venais de trouver une façon de prolonger ma saison de vélo à l'année! C'est une activité vraiment trippante. C'est très difficile au niveau du cardio, ça requiert une bonne force et ça demande beaucoup d'habiletés et d'équilibre. Ce sport est vraiment en progression incroyable actuellement ", se réjouit Jean-Pierre Carlos.

L'an dernier, une traversée du lac Saint-Jean en " fatbike " a été organisée, et 21 personnes avaient pris le départ. Toutefois, en raison de conditions climatiques difficiles, seulement sept participants avaient complété la distance, et ils avaient dû marcher sur plusieurs kilomètres.

Cette année, l'événement sera répété. Par contre, signe que le sport gagne en popularité, déjà 70 personnes, dont 10 femmes, sont inscrites pour la traversée qui aura lieu le 28 février, entre Péribonka et Roberval. Des gens en provenance de l'Europe, de l'Amérique du Sud et des États-Unis prendront part à l'activité.

Il est possible de pratiquer le " fatbike " à plusieurs endroits de la région, notamment au Centre plein air Bec-Scie de La Baie, au Club Tobo-Ski de Saint-Félicien, au mont Lac-Vert d'Hébertville, au Panoramique de Chicoutimi et prochainement au Club de ski de fond et de raquettes de Laterrière. Au Club Tobo-Ski, un sentier exclusif au " fatbike " a été mis sur pied cette année, après une saison d'essai l'an dernier. La location est aussi offerte à divers endroits.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer